Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un astrophysicien défend la thèse de l’existence d’une vie extraterrestre

-
Par , France Bleu

Dans un essai publié jeudi l'astrophysicien Avi Loeb revient sur le passage d'un corps céleste étranger au Système solaire en 2017, preuve, selon lui, de l'existence d'une vie extraterrestre. Explications.

L'astrophysicien Avi Loeb en 2016 (illustration).
L'astrophysicien Avi Loeb en 2016 (illustration). © AFP - Bryan Bedder / GETTY IMAGES NORTH AMERICA

Sommes-nous seuls dans l'univers ? Existe-t-il une vie extraterrestre ? Avi Loeb, directeur du département d'astronomie de l'Université de Harvard et scientifique reconnu, en est convaincu. Dans un essai paru jeudi partout dans le monde, Le Premier Signe d’une vie intelligente extraterrestre, l'astrophysicien revient sur le passage dans notre système solaire, en 2017, d'un étrange corps céleste étranger au Système solaire. Un phénomène jamais observé jusque là.

Baptisé Oumuamua -"messager" en hawaïen- l'objet en forme de cigare, d'une longueur de 400 mètres et d'une largeur de 40 mètres, avait été repéré par le télescope Pan-STARRS1 à Hawaï et avait suscité de vifs débats dans la communauté scientifique. La vitesse à laquelle il traversa notre Système solaire et sa trajectoire, hors du commun, avaient notamment conduit une équipe de l'Agence spatiale européenne à conclure qu'il s'agissait plus probablement d'une comète éjectée d'un autre système stellaire.

Une forme étrange et une vitesse hors du commun

Une hypothèse rejetée par Avi Loeb. Selon lui, elle ne permet pas d'expliquer l'accélération excessive de la chose, ni le fait qu'elle n'ait dégagé aucune traînée (gaz ou poussières) en passant à proximité du Soleil, ni sa forme insolite. Convaincu qu'Oumuamua ne pouvait être qu'une sonde propulsée par une civilisation extraterrestre, l'astrophysicien avait à l'époque signé un article dans la revue Astrophysical Journal Letters avec un autre chercheur d'Harvard. Leur publication fut vivement critiquée. 

À défaut de convaincre la communauté scientifique, Avi Loeb, a donc choisi de défendre sa thèse auprès du grand public, dans cet ouvrage de 272 pages. Estimant que "le débat se prolonge faute de preuves tangibles" et que "quoi que l'on finisse par conclure au sujet de Oumuamua, force est de constater qu'il a été, et demeure, une anomalie en soi", ce spécialiste des trous noirs regrette "l’attitude conservatrice de beaucoup de chercheurs, désireux de réduire au minimum le nombre d’erreurs qu’ils pourraient commettre au cours de leur carrière". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess