Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Union sacrée pour sauver les Hôpitaux Drôme Nord

lundi 30 novembre 2015 à 19:42 Par Florence Gotschaux, France Bleu Drôme Ardèche

Les élus de Romans et Saint-Vallier, de différents bords politiques, s'unissent pour suivre de près la restructuration des Hôpitaux Drôme Nord. Ils mettent en place un comité de suivi pour surveiller les évolutions sur les deux sites, après l'annonce de la fermeture de 45 lits.

P. Pieniek, A. Place, M.-H. Thoraval, N. Nieson, P. Jouvet
P. Pieniek, A. Place, M.-H. Thoraval, N. Nieson, P. Jouvet - Florence Gotschaux

Romans-sur-Isère, France

Les élus de Romans et Saint-Vallier s'unissent pour défendre les Hôpitaux Drôme Nord. L'établissement enregistre un déficit conséquent: 6 millions d'euros encore cette année. Le COPERMO, le comité interministériel de performance et de modernisation des soins a décidé de la suppression de 45 lits sur les sites de Romans et Saint-Vallier, en parallèle de la mise en place d'un projet médical entre Romans et Valence.

Les élus du territoire, de droite comme de gauche, ont décidé de mettre en place un comité de suivi pour tenter de peser sur les décisions prises par l'Agence Régionale de Santé. Reçus la semaine dernière, ils ont eu confirmation que 45 lits (dans différents services) seraient bien fermés. Mais en parallèle, l'ARS veut entamer un ambitieux programme d'investissements. Près de 20 millions d'euros pour moderniser les blocs opératoires et créer un pôle Mère Enfant. 

La preuve que la pérennité des Hôpitaux Drôme Nord est assurée. C'est en tout cas ce qu'a assuré l'ARS. Nathalie Nieson est la députée maire de Bourg-de-Péage.

Les HDN ne vont pas disparaître assure Nathalie Nieson

Parmi les élus du comité de suivi, on trouve, Nathalie Nieson, donc, mais aussi la maire de Romans, Marie-Hélène Thoraval, le premier adjoint de Saint-Vallier et président de Porte de DrômArdèche Pierre Jouvet, les conseillers départementaux Pierre Pieniek et Anna Place, également membres du conseil de surveillance des Hôpitaux Drôme Nord.

C'est donc l'union sacrée pour porter la parole de la population des bassins de Romans et Saint-Vallier.

Union sacrée pour sauver les Hôpitaux Drôme Nord

Les élus ont rendez-vous avec le directeur des Hôpitaux Drôme Nord à la fin de la semaine. Ils comptent aussi rencontrer les représentants du personnel et la communauté médicale.