Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Université du Mans : 2.500 autotests distribués gratuitement

-
Par , France Bleu Maine

L'université du Mans distribue à partir du mardi 25 mai 2021 des autotests à ses étudiants. Le but : briser les chaînes de contaminations, et surveiller l'évolution de l'épidémie chez les étudiants. 2 500 autotests seront distribués d'ici la fin de l'année universitaire.

Les autotests sont distribués gratuitement, sur présentation d'une carte étudiante.
Les autotests sont distribués gratuitement, sur présentation d'une carte étudiante. © Radio France - Aurélie Lagain

Après les collèges et les lycées, les autotests arrivent à l'université. Les étudiants peuvent venir retirer une boîte de cinq autotests, et sont encouragés à se tester une fois par semaine

La distribution est assurée par des étudiants médiateurs Covid, recrutés par l'université, qui les conseillent et leur procurent également une notice détaillée sur la marche à suivre pour le test. Il faut rentrer la tige fournie dans le kit, l'écouvillon, de 2 à 3 cm dans la narine, frotter, puis la placer dans une solution. Il faut ensuite attendre une quinzaine de minutes : si deux bandes colorées apparaissent, c'est positif, une seule, c'est négatif. Si aucune ligne n'apparaît, il faut refaire le test.

Les kits sont distribués avec une notice explicative.
Les kits sont distribués avec une notice explicative. © Radio France - Alice Marot

Responsabiliser

Les résultats des autotests ne sont pas aussi fiables que ceux des tests PCR, mais ils permettent de responsabiliser les étudiants. "Ce n'est pas la même démarche que pour un test PCR, explique le Dr Sophie Zwickert, responsable du service santé de l'université. Les autotests, c'est pour permettre aux étudiants de savoir où ils en sont avant un rendez-vous familial ou amical, et de ne pas prendre de risques sur le campus." Elle précise également qu'en cas de symptômes, les autotests ne sont pas conseillés, il faut se tourner vers un test PCR, en laboratoire ou en pharmacie.

Mathieu, étudiant en licence de sciences pour l'ingénieur (SPI), se testera avant d'aller en cours : "J'ai peur d'être positif au Covid-19, et de contaminer les autres. Pour l'instant, j'ai des cours en présentiel une fois par semaine, le vendredi. Alors, je me testerai tous les jeudis soir, pour aller en cours sereinement."

Enjeu épidémiologique

"L'enjeu n'est pas de faire du dépistage, ça a plutôt une visée épidémiologique, continue le Dr Sophie Zwickert. C'est-à-dire pour recenser si il y a encore beaucoup de personnes positives, vérifier si certaines personnes ne sont pas passées sous les radars." Une mesure en plus, qui ne dispense pas des gestes barrières, mais qui va servir selon elle à protéger les étudiants du campus, en attendant la vaccination.

Les étudiants du campus du Mans pourront récupérer leur kit d’autotests mardi 25 et jeudi 27 mai puis mardi 1er et jeudi 3 juin, entre 10h et 16h, à la bibliothèque universitaire (salle SIP).

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess