Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Urgences : la sortie de grève signée au CHRU de Nancy

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Le collectif Inter-Urgences reste mobilisé au niveau national, mais les grévistes de Nancy mettent fin au mouvement localement, après avoir obtenu du personnel et du matériel supplémentaires.

Le collectif Inter-Urgences, toujours mobilisé au niveau national, prévoit une manifestation à Paris le 14 novembre.
Le collectif Inter-Urgences, toujours mobilisé au niveau national, prévoit une manifestation à Paris le 14 novembre. © Radio France - Florence Gotschaux

Nancy, France

Les personnels des urgences du CHRU de Nancy ont accepté de mettre fin à leur grève. Camille Séroux, porte-parole du collectif Inter-Urgences à Nancy, vous l'annonçait ce mardi matin, 29 octobre, sur France Bleu Sud Lorraine. 

La direction de l'hôpital lorrain a confirmé, dans l'après-midi, la signature du protocole de fin de grève. Les personnels des urgences de l'hôpital lorrain ont obtenu des postes et du matériel supplémentaires.

La direction promet 4 volets d'actions

- Le renforcement du personnel soignant aux Urgences, comprenant la présence d'un troisième médecin durant la nuit et un renfort d'aide-soignant 24h/24.  Cela signifie la création de 6 postes. Action "financée pour moitié par l’Etat", précise l'hôpital. 

- Une adaptation des locaux pour améliorer la sécurité des personnels, exposés "aux risques de violences et d’incivilité", comme le souligne le communiqué de la direction du CHRU de Nancy. 

Les suppressions de lits ne sont pas remises en cause

- Du matériel supplémentaire : brancards, lève malade, matériel d’entretien des locaux.

- La reconversion de certains lits de spécialité dans une unité médicale polyvalente. Cette unité pourra "accueillir des patients en aval des urgences, contribuant à limiter les temps d’attente", selon la direction. Cette mesure ne remet pas en question les suppressions de lits incluses dans le plan de restructuration.

Suivi prévu du protocole d'accord

La direction du CHRU de Nancy a prévu de revoir, tous les 3 mois, les représentants locaux du collectif Inter-Urgences, pour suivre l'application de cet accord.

Les agents du Service des Urgences hospitalières de Nancy restent solidaires du mouvement national. Une manifestation à Paris est prévue le 14 novembre prochain.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu