Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Urgences, maternité : un été sous haute tension à l'hôpital de Mayenne ?

-
Par , France Bleu Mayenne

Certains services risquent-ils d'être perturbés voire fermés cet été au CHNM, l'hôpital de Mayenne ? L'association de défense du service public hospitalier, "Audace 53", et des représentants du personnel le redoutent.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France

Cette inquiétude vient de ce qui s'est passé il y a une semaine. Faute de médecins, les véhicules du SMUR ont été immobilisés toute la journée de lundi dernier. Au CHNM, c'est apparemment à flux tendu en permanence malgré les millions d'euros d'aide de l'ARS, l'agence régionale de santé. Un établissement sous perfusion, sans perspective sereine souligne Pascal Grandet, le président d'Audace 53 : "on est toujours sur le fil. On sait très bien qu'il n'y a pas suffisamment de médecins titulaires. Pour les anesthésistes et les urgentistes également, on rencontre des soucis. Pour les usagers, que nous sommes, il y a tout intérêt à alerter et à regarder de près ce qui se passe dans cet établissement". 

Alors, vers une fermeture provisoire, cet été, des urgences et de la maternité à Mayenne ?Audace 53 pense que c'est tout à fait possible : "le déficit de médecins titulaires accentue encore les difficultés en période de congés. On sait que des hôpitaux ont décidé de fermer les urgences l'été". Contactée pour s'expliquer, la direction de l'hôpital de Mayenne n'a pas répondu à notre demande.

les urgences sont le miroir grossissant de tous les dysfonctionnements de notre système de santé"

Les urgentistes du CHNM pourraient, par ailleurs, rejoindre le collectif national "Inter-Urgences" qui appelle à la grève dans les urgences. Des dizaines de services font partie de ce mouvement dont celui de l'hôpital de Château-Gontier-sur-Mayenne, le seul pour l'instant dans le département. Les urgentistes de Laval et de Mayenne pourraient rejoindre le mouvement, des contacts sont en cours. 

Le collectif "Inter-Urgences" est un mouvement qui a démarré à Paris en mars dernier et qui s'est étendu à toute la France. Une manifestation nationale est prévue jeudi 6 juin à Paris. 

Christophe Prud'homme est médecin urgentiste et délégué CGT-Santé : "les urgences sont le miroir grossissant de tous les dysfonctionnements de notre système de santé. Les urgences n'arrivent plus à fonctionner normalement parce qu'on a fermé beaucoup de lits dans les hôpitaux. On ne peut plus hospitaliser les patients qui restent aux urgences dans des brancards. Ce qui entraîne une surcharge de travail pour le personnel et une source de tensions et d'agressivité à cause des conditions d'accueil de la part des patients et des familles. On craint le pire pour cet été. On demande l'arrêt de la fermeture de lits et de services". 

Plusieurs organisations syndicales appellent l'ensemble des personnels hospitaliers à la grève le 11 juin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess