Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Urgences : un patient reste 120 heures sur un brancard à Saint-Étienne

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu

Un patient a quitté le CHU de Saint-Étienne mardi 30 juillet après avoir passé 120 heures sur un brancard, soit cinq jours à l'hôpital sans chambre. Le personnel dénonce des conditions indignes, la direction ne souhaite pas s'exprimer.

Banderole affichée devant l'entrée des urgences du CHU de Saint-Étienne
Banderole affichée devant l'entrée des urgences du CHU de Saint-Étienne © Radio France - Alexandre Berthaud

Saint-Étienne, France

"On commence à voir des gens qui repartent avec des débuts d'escarres, parce qu'ils restent trop longtemps sur des brancards. On fait ce qu'on peut pour les masser mais on n'est pas assez". Axelle, aide-soignante, vient de passer une journée de travail au service "G" (pour "grave") des urgences du CHU de Saint-Étienne. Lorsqu'elle est arrivée le matin, 38 patients étaient sur un brancard

Sa collègue Valérie, au service "UF" ("urgences fonctionnelles) a elle vu un patient quitter son service dans la journée du mardi 30 juillet, après 120 heures passées sur un brancard. Il s'agit d'un homme de 72 ans. Selon le personnel, des patients restant plus de 70 heures sur des brancards ne sont pas rares, et la situation empire de jour en jour.

Selon la charte du patient du CHU, un patient se voit garantir "la qualité de l'accueil, de traitement et des soins [...] pour assurer à chacun une vie digne (article 2)", et se voit garantir "le respect de la vie privée". Tout de suite quand on évoque cette charte, Axelle réagit : "Non ce n'est pas respecté. Faire des toilettes dans un couloir parce qu'on n'a plus de place dans les box, au niveau de l'intimité du patient, il n'y en a pas. On a des paravents, mais ils ne cachent pas tout." 

La direction n'a pas répondu à nos sollicitations concernant cette situation. À la fin de la journée de mardi, il ne restait que quelques patients donc le temps de brancard excédait 70 heures. Le personnel des urgences est en grève depuis près de deux mois.

Capture d'écran extrait de la charte du patient du CHU de Saint-Étienne - Aucun(e)
Capture d'écran extrait de la charte du patient du CHU de Saint-Étienne
Choix de la station

France Bleu