Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Coronavirus : utilisé au CHU de Toulouse, un médicament fait ses preuves, mais "ne remplace pas le vaccin"

Par

À Toulouse, un médicament contre le Covid-19 est utilisé pour certains patients qui réagissent peu au vaccin et qui peuvent faire des formes graves. Il fait ses preuves, mais ne peut pas se substituer à la vaccination. Explications.

L'hôpital de Rangueil utilise un médicament contre le covid L'hôpital de Rangueil utilise un médicament contre le covid
L'hôpital de Rangueil utilise un médicament contre le covid © Radio France - Clémence Fulleda

On parle beaucoup du vaccin contre le Covid-19, mais qu'en est-il des médicaments ? Pour l'instant, les patients infectés peuvent recevoir de l'oxygène, des anti-inflammatoires s'ils développent une forme grave, mais "il n'existe pas d'antiviral efficace", explique le professeur Nassim Kamar, néphrologue au CHU de Rangeuil, à Toulouse.

Publicité
Logo France Bleu

"On n'a pas non plus d'antiviral contre la grippe"

Pas d'antiviral alors que le vaccin a été développé dans un temps record ? Rien d'étonnant pour Nassim Kamar : "On n'a pas encore de médicament antiviral efficace contre la grippe. L'hépatite C, on a mis 30 ans à le développer, donc ce n'est pas si simple". En revanche, il existe un traitement avec des anticorps monoclonaux. Si on simplifie : ce sont des molécules fabriquées en laboratoire à partir de globules blancs d'un malade qui produit de bons anticorps, notamment contre le variant Delta. On copie leur code génétique en très grande quantité et ça donne des anticorps monoclonaux qu'on administre au patient via une perfusion.

Ce médicament, appelé Ronapreve, produit notamment par le laboratoire suisse Roche, n'est pas encore officiellement mis sur le marché français, mais il bénéficie d'une autorisation temporaire d'utilisation et l'hôpital de Toulouse a fait le pari de l'utiliser très tôt (mars 2020) et quasi systématiquement, pour certains patients.

"On ne le prescrit pas comme du paracétamol", prévient le professeur Nassim Kamar. On doit tout remonter à l'Agence nationale du médicament". Ce médicament est donné à des personnes immunodéprimées pour qui le vaccin n'est pas efficace, ainsi qu'aux patients ayant de gros facteurs de risques (greffes, diabètes, cancers, etc.), ne réagissant pas ou peu au vaccin et ayant eu le Covid depuis moins de cinq jours. 

Un médicament efficace, à 1.000 euros l'injection

Près de 800 patients en ont déjà bénéficié, rien qu'à Rangueil, et cela semble très efficace. "Vingt personnes greffées ont eu ce médicament et aucun n'a eu de forme grave, alors que dans un autre groupe identique, 47% ont été en réanimation", détaille le professeur Kamar. Le CHU de Toulouse a d'ailleurs déjà publié des études montrant que ce traitement réduit le risque de développer une forme grave du Covid chez les plus fragiles. Ce études ont notamment été publiées dans de prestigieuses revues scientifiques américaines.

Pour autant, ce traitement "n'est pas une alternative à la vaccination". D'abord, parce qu'il ne concerne qu'une petite catégorie de patients, ensuite parce qu'il n'est efficace qu'un mois et puis il coûte cher : 1.000 euros l'injection, contre une vingtaine d'euros la dose de vaccin. 

Mais l'hôpital toulousain ne débourse pas un centime, car c'est l'Agence régionale de santé qui le fournit,  le gouvernement français ayant commandé 100.000 doses de Ronapreve au printemps dernier.

Le laboratoire AstraZena a annoncé le 20 août dernier qu'il développait lui aussi un traitement préventif par anticorps monoclonaux, qui donnerait une protection d'un an en une seule injection. Mais ce médicament n'est pas encore autorisé en France.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu