Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Vacances de février : les défenseurs de l'hôpital de Moûtiers dénoncent le problème de l'accès aux soins

vendredi 8 février 2019 à 3:32 Par Sarah Gilmant, France Bleu Pays de Savoie

Les vacances de février arrivent et la population va exploser en stations de ski. A Moûtiers, en Savoie, le centre d'accueil médical n'a plus de service d'urgences depuis 2015. Le collectif de l'hôpital de Moûtiers réclame son retour.

Le centre médical de Moûtiers ferme de minuit à 8h du matin
Le centre médical de Moûtiers ferme de minuit à 8h du matin © Radio France - Sarah Gilmant

Moutiers, France

"Maintenant, mes patients peuvent attendre l'ambulance pendant une heure, une heure et demie, le temps que les secours partent d'Albertville", constate le docteur Alexandre Blanc, médecin de montagne installé depuis plus de vingt-cinq ans à Courchevel, en Savoie, "les refus de soins sont de plus en plus fréquents et nos conditions de travail se sont largement dégradées."

Toutes les urgences du Beaufortin et de la Tarentaise se concentrent à Albertville - Radio France
Toutes les urgences du Beaufortin et de la Tarentaise se concentrent à Albertville © Radio France - Sarah Gilmant

"L'hiver, la population est multipliée par dix avec les touristes, naturellement, la fonction première du centre médical de Moûtiers est de traiter les urgences liées aux accidents des skieurs" explique Bernard Gsell, à l'origine du collectif et élu municipal d'opposition à Moûtiers.

Le centre d'accueil médical de Moûtiers est fermé de 8h à minuit - Radio France
Le centre d'accueil médical de Moûtiers est fermé de 8h à minuit © Radio France - Sarah Gilmant

Je me souviens d'un cas d'urgence où ma patiente ne serait sans doute pas arrivée à Albertville vivante" - Docteur Alexandre Blanc, médecin de montagne à Courchevel

A Moûtiers, le centre d'accueil médical reste ouvert jusqu'à minuit. En cas d'urgence dans la vallée ou en station de ski, il y a un médecin-urgentiste de permanence et une infirmière assure le directeur du centre hospitalier d'Albertville-Moûtiers, Pierre Idée. Pour palier cette fermeture, "quatre-vingt médecins de station ont reçu un label par l'Agence Régionale de Santé, ils sont correspondants du SAMU. Ils ont été formés à détecter des pathologies à prendre en urgence et les cabinets médicaux concernés ont bénéficié de matériel de radiologie".

Le reportage de France Bleu Pays de Savoie

Le collectif de défense de l'hôpital demande un bilan à l'Agence Régionale de Santé (ARS) "pour qu'on regarde tous ensemble avec les habitants de la vallée, les avantages depuis la fermeture. Pour nous, il n'y a que des inconvénients : la décision a été prise par soucis d'économies mais depuis la fermeture, le centre hospitalier a creusé son déficit et ça coûte plus cher à la Sécurité sociale !" ajoute Bernard Gsell.

"Il y a de plus en plus de refus de soins parmi les saisonniers" - le docteur Alexandre Blanc, médecin à Courchevel

La fermeture des urgences de Moûtiers "pose des problèmes d'accès aux soins et d'inégalité puisque les touristes riches prennent l'hélicoptère en Suisse pour se faire soigner plus vite, les plus précaires, souvent saisonniers, ne peuvent pas attendre, doivent continuer de travailler et parfois refusent de se soigner", ajoute le médecin de montagne.

"Les plus précaires refusent de plus en plus de se faire soigner" constate le docteur Alexandre Blanc, médecin à Courchevel

Un plan médical sur le devenir de l’hôpital à moutiers sera voté mercredi 13 février par le conseil de surveillance.