Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Vacances, travail : les secrets d'une bonne sieste

-
Par , France Bleu

Le temps est bon, le ciel est bleu et l'air est doux en ce mois de juillet : idéal pour faire une petite sieste ! Et, aucune raison de s'en vouloir : les effets positifs sur la santé sont divers et scientifiquement prouvés.

La sieste, une perte de temps ? C'est loin d'être l'avis des scientifiques qui s'y intéressent : un petit somme diurne a plusieurs vertus.
La sieste, une perte de temps ? C'est loin d'être l'avis des scientifiques qui s'y intéressent : un petit somme diurne a plusieurs vertus. © Maxppp - Frédéric Cirou

C'est une sensation qu'on connaît tous et toutes, au travail, au volant ou même en vacances, les paupières alourdies par le soleil et la douceur de l'air : l'envie soudaine de faire une bonne sieste. Pendant les congés, avec les changements de rythme et le beau temps, cette envie peut être plus présente encore ! On vous explique ce qu'est une bonne sieste, et quels effets positifs ça peut avoir sur notre organisme (et ils sont plutôt nombreux et scientifiquement prouvés) !

La sieste, pourquoi ?

Selon une étude de 2008 menée par l’Institut National de Prévention et d’Éducation pour la Santé (INPES), 17 % des Français âgés de 25 à 45 ans accumuleraient, chaque nuit, une dette de sommeil. Sieste comprise, un tiers des Français dorment moins de six heures par jour, une moyenne jugée inquiétante par l'institut. Et s'il n'y avait que la quantité ... il y a aussi la quantité : un Français sur deux dort mal selon un sondage (Qapa.fr). Pour rattraper cette dette de sommeil, un petit somme est beaucoup plus recommandée que la caféine !

Comment ?

Un cycle complet, soit 1h30, permet de recharger les facultés du cerveau, mais aussi d'améliorer son système immunitaire et même sa résistance à la douleur (selon une étude de 2015, en anglais). Un petit roupillon fait ainsi l'effet d'un traitement anti-stress naturel !

Mais on peut aussi faire le choix de la "sieste express" ou micro-sieste : un petit quart d'heure de pause pour mieux repartir après ! Concept poussé assez loin par le peintre Salvador Dalí : il s'endormait assis, en tenant une cuillère en métal ... Après quelques minutes, la main se relâchait et la cuillère tombait, réveillant l'artiste. Et c'était reparti ! De quoi réduire le stress et augmenter sa vigilance, mais aussi ses réflexes.

Où ?

Où l'on veut (sauf au volant, pour nos vacanciers qui roulent beaucoup cet été) ! Même s'il est vrai qu'en France, le sujet est encore relativement tabou et victime de lieux communs : pour peu qu'on ne dorme pas plus d'1h30, la sieste n'est ni une perte de temps, ni un risque de ruiner la nuit suivante ! Mais ces inquiétudes existent, d'autant plus dans le cadre du travail. 

Pourtant, "il est prouvé que ça améliore la performance des personnes", révèle Martine Lemesle, neurologue et spécialiste du sommeil au CHU de Dijon. "Si on autorise cinq à dix minutes de sieste et que l'on gagne en efficacité, ça peut valoir le coup." C'est ce qu'ont bien compris certains autres pays, comme la Chine où le petit somme diurne est une véritable institution : la sieste est carrément inscrite dans la Constitution du pays ! Quinze à trente minutes de pause après le déjeuner, c'est quasiment inévitable.

Il n'y a donc ni honte ni crainte à avoir sur ces pauses parfois salvatrices ... tant qu'elles ne remplacent pas le sommeil nocturne !