Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vaccin anti-Covid : la Corse se prépare à recevoir sa dose

-
Par , , France Bleu RCFM

Deux congélateurs sont arrivés en début de semaine dans l'île, un à l'hôpital de Bastia, l’autre à Ajaccio. Des congélateurs d'une capacité de 450 litres qui vont vont pouvoir accueillir plusieurs milliers de doses du vaccin Pfizer.

Le congélateur à vaccin installé à l'hôpital de la Miséricorde
Le congélateur à vaccin installé à l'hôpital de la Miséricorde © Radio France - Marion Galland

Les hôpitaux de Corse sont équipés et la campagne de vaccination va pouvoir être lancée dans la première quinzaine de janvier, comme l’a annoncé l’Agence Régionale de la Santé (ARS) insulaire. Les deux congélateurs réceptionnés lundi sont des appareils spécifiques qui peuvent descendre jusqu’à une température de moins 80 degrés, une température nécessaire pour pouvoir conserver les vaccins durant plusieurs mois. Des techniciens spécialisés sont attendus dans les prochains jours afin d'effectuer leur contrôle qualité avant leur mise en service. 

Sandra Salini, responsable de la pharmacie de l’hôpital de la Miséricorde.
Sandra Salini, responsable de la pharmacie de l’hôpital de la Miséricorde. © Radio France - Marion Galland

La campagne de vaccination débutera donc mi-janvier dans l'île, les vaccins seront alors transférés dans les EHPAD, prioritaires comme sur le continent. Une fois décongelé, la durée de vie du vaccin est de 5 jours entre 2 et 8 degrés et de 6 heures à température ambiante. Il faudra donc aller vite et effectuer une programmation précise.  Les hôpitaux n'étaient pas équipés de ce type de congélateur car ce nouveau vaccin est différent de ceux connus jusqu'ici.

Laurent Germani directeur des affaires générales de l'hôpital d'Ajaccio

Les 28 Ehpad de l'île seront donc les premiers servis alors que le gouvernement se fixe pour objectif de vacciner un million de personnes âgées et vulnérables d'ici la fin du mois de février.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess