Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

AstraZeneca: cinq nouveaux cas de thromboses en France, l'Agence européenne du médicament réitère sa confiance

-
Par , France Bleu

Cinq nouveaux cas de thromboses associés au vaccin AstraZeneca ont été détectés en France entre le 9 et le 15 avril, a annoncé l'Agence française du médicament. Dans le même temps, l'Agence européenne du médicament déclare ce vendredi que les bénéfices continuent de l'emporter sur les risques.

Une patiente vaccinée avec l'AtraZeneca, à Saint-Denis, ce vendredi.
Une patiente vaccinée avec l'AtraZeneca, à Saint-Denis, ce vendredi. © AFP - Ludovic MARIN

Cinq nouveaux cas de thromboses atypiques, associés au vaccin contre le Covid-19 d'AstraZeneca, ont été enregistrés en France entre le 9 et le 15 avril, mais aucun n'a causé de nouveau décès, selon les autorités sanitaires qui publient leur bilan hebdomadaire ce vendredi. Dans le même temps, l'Agence européenne du médicament a déclaré, après une nouvelle étude, que les bénéfices de ce vaccin augmentaient avec l'âge, et continuaient de l'emporter sur les risques.

Les patients atteints âgés de 63 ans en moyenne 

Alors que ce vaccin est réservé depuis le 19 mars aux personnes de 55 ans et plus, en raison de l'apparition de ces rares cas de caillots sanguins, ces cinq nouveaux cas de thromboses atypiques sont survenus chez des patients d'une moyenne d'âge de 63 ans. C'est ce qu'indique le bilan hebdomadaire de l'ANSM, l'Agence française du médicament.

Les caillots situés principalement au niveau digestif 

Depuis le début de la vaccination, sur 3,2 millions d'injections réalisées avec l'AstraZeneca, le bilan est désormais de 27 cas de thromboses, dont 8 décès. "La typologie des cas déclarés reste identique à celle du dernier bilan, avec une moyenne d'âge plus élevée (médiane à 60 ans), 13 femmes et 14 hommes et une localisation des thromboses majoritairement au niveau digestif sur la période", a précisé l'ANSM.

Un comité scientifique dédié aux effets secondaires des vaccins 

Un comité scientifique consacré aux thromboses rares et atypiques observées après des vaccinations contre le Covid-19 a été mis en place cette semaine par l'ANSM, pour contribuer à en éclaircir les mécanismes. Ce comité de spécialistes (infectiologues, virologues, immunologues, épidémiologistes...), qui intègre aussi un représentant des associations de patients, va porter sur l'ensemble des vaccins utilisés contre le Covid-19.     

Les bénéfices du vaccin "augmentent avec l'âge" selon l'Agence européenne du médicament

Dans le même temps, ce vendredi, l'Agence européenne des médicaments, l'EMA, a déclaré, après une nouvelle étude, que les bénéfices du vaccin AstraZeneca augmentaient avec l'âge et continuaient de l'emporter sur les risques.

La Commission européenne avait demandé à l'EMA de mener une nouvelle étude, suite aux inquiétudes de plusieurs pays européens, qui ont choisi de limiter l'utilisation du vaccin développé par le laboratoire anglo-suédois aux personnes âgées, en raison de ces cas de thromboses.

"Les bénéfices de Vaxzevria (le nom du vaccin AstraZeneca) l'emportent sur les risques chez les adultes de tous les groupes d'âge", précise l'EMA. L'agence a récemment annoncé que les caillots sanguins devraient être répertoriés en tant qu'effet secondaire "très rare" des vaccins AstraZeneca et Johnson & Johnson contre le Covid-19.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess