Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Vaccin contre la grippe : de nombreux Drômardéchois se font vacciner chez leur pharmacien

samedi 6 octobre 2018 à 7:26 Par Suzanne Shojaei, France Bleu Drôme Ardèche et France Bleu

La nouvelle campagne de vaccination contre la grippe commence ce samedi. Et pour certains profils de patients, il n'est plus nécessaire d'aller chez le médecin. Les pharmaciens peuvent vacciner de plus en plus de monde.

Ce pharmacien montilien a vacciné une soixantaine de personnes contre la grippe.
Ce pharmacien montilien a vacciné une soixantaine de personnes contre la grippe. © Radio France - Mélanie Tournadre

Valence, France

L'an dernier, la région Auvergne-Rhône-Alpes faisait partie des régions tests pour ce dispositif. Et le principe a eu du succès ; le taux de couverture vaccinale pour la grippe était en hausse de 5% en Drôme-Ardèche. Donc cette année, le dispositif est élargi à quatre régions (Auvergne-Rhône-Alpes, Hauts-de-France, Nouvelle-Aquitaine et Occitanie) : les personnes concernées par les recommandations peuvent se faire vacciner en pharmacie même s'il s'agit de leur première fois. 

Pour qui ?

Il s'agit des personnes de plus de 65 ans, des patients atteints de maladies chroniques comme le diabète, des femmes enceintes ou des personnes souffrant d'obésité morbide. L'an dernier, 77% des pharmacies de Drôme et d’Ardèche ont joué le jeu après une formation du personnel. Et plus de 12.200 personnes de ces deux départements se sont fait vacciner par un pharmacien. 

C'est le cas de Nadine, une habitante de Crest : "Pas besoin de prendre rendez-vous, le pharmacien m'a dit qu'il pouvait le faire directement, dans une cabine close. Ça a pris cinq minutes !" 

Assurer une meilleure couverture vaccinale

Au-delà du nombre de personnes vaccinées, le principe pourrait aussi permettre un certain suivi. "Car quelques patients achètent le vaccin et l'oublient dans le frigo, reconnaît Thierry Jay, de l'Union des Syndicats de Pharmaciens d'Officine dans la Drôme. Et ils s'en rendent compte une fois que l'épidémie de grippe est passée."

L'an dernier, l'épidémie de grippe avait tué 13.000 personnes en France, soit moins que les 14.400 de l'année précédente.