Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vaccin contre le coronavirus : un essai clinique suspendu en raison d'un effet secondaire grave

-
Par , France Bleu

L'essai clinique mené par l'université d'Oxford et le groupe pharmaceutique AstraZeneca pour mettre au point un vaccin contre le Covid-19 a été suspendu en raison d'un effet indésirable grave. Un des participants a développé une "maladie potentiellement inexpliquée".

Le groupe pharmaceutique AstraZeneca et l'université d'Oxford font une pause dans leur essai clinique d'un vaccin contre le coronavirus
Le groupe pharmaceutique AstraZeneca et l'université d'Oxford font une pause dans leur essai clinique d'un vaccin contre le coronavirus © AFP - Paul ELLIS

C'est un ralentissement dans la course mondiale engagée par les scientifiques pour trouver un vaccin contre le coronavirus. AstraZeneca, groupe pharmaceutique et partenaire de l'université britannique d'Oxford, a annoncé mardi faire une pause dans les essais cliniques de son vaccin expérimental en raison d'un effet secondaire grave chez un participant.

Cette expérimentation est l'un des projets occidentaux les plus avancés dans la lutte contre le coronavirus. Le vaccin a été testé sur des dizaines de milliers de volontaires au Royaume-Uni, au Brésil, en Afrique du Sud et depuis le 31 août aux Etats-Unis. Les chercheurs venaient d'entrer dans la phase 3 des essais, la dernière, qui vise à vérifier la sécurité et l'efficacité. 

"Dans le cadre des essais cliniques randomisés mondiaux du vaccin contre le coronavirus de l'université d'Oxford, notre processus d'évaluation normal a été déclenché et nous avons volontairement fait une pause dans les vaccinations pour permettre une évaluation des données de sécurité par un comité indépendant", a déclaré un porte-parole de la société dans un communiqué.

Action de routine

"C'est une action de routine qui est requise dès qu'une maladie potentiellement inexpliquée apparaît dans l'un des essais, pendant l'enquête, afin de maintenir l'intégrité des essais", a poursuivi le porte-parole.

"_Rien d'anormal à tout ça mais je comprends que tout le monde soit déçu, nous aussi bien sû_r", a réagi Jean-Paul Ortiz, président de la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF), invité de la matinale de franceinfo.  

"On n'est pas étonnés, nous médecins, qu'il y ait des anicroches, des arrêts, des reprises de tests pour arriver à mettre au point un vaccin. Cela fait partie de la vie d'un vaccin avant qu'il soit mis sur le marché", explique-t-il. Pour lui, cela "montre la difficulté de mettre au point un vaccin efficace et sûr."

Si la nature et la gravité de l'événement ne sont pas précisées, la personne concernée devrait se rétablir selon le site Statnews. Il s'agit de la  première suspension connue d'un essai clinique concernant un vaccin expérimental contre le Covid-19.

Selon la durée des investigations, cela pourrait avoir un impact sur le calendrier serré du développement. Le ministre de la Santé britannique avait dit lundi espérer des résultats des essais d'AstraZeneca d'ici la fin de l'année ou le début de 2021.

Le laboratoire a déjà pré-vendu des centaines de millions de doses à de multiples pays, au cas où son vaccin prouverait son efficacité.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess