Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Vaccination anti-covid : 1.500 demandes de rendez-vous en 1h30 au Mans, Le Foll veut plus de doses

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Maine

La vaccination contre le Covid-19 a démarré ce mardi 19 janvier 2021 pour les plus de 75 ans sur les deux sites mis à disposition par la ville du Mans. Face aux très nombreuses demandes, le maire Stéphane Le Foll appelle l'Etat à "monter en puissance sur les doses de vaccins".

Le maire du Mans Stéphane Le Foll et le préfet de la Sarthe Patrick Dallennes au centre de vaccination Courboulay le mardi 19 janvier 2021
Le maire du Mans Stéphane Le Foll et le préfet de la Sarthe Patrick Dallennes au centre de vaccination Courboulay le mardi 19 janvier 2021 © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Ce mardi 19 janvier 2021, près de 200 personnes âgées de plus de 75 ans ont pu être vaccinées contre le Covid-19 sur les deux sites mis à disposition par la ville du Mans. Les créneaux de rendez-vous pour cette première journée de fonctionnement ont rapidement été pourvus puisque pour la seule journée de lundi, le centre d'appel a reçu 1.500 demandes de rendez-vous en 1h30 selon le maire (PS) du Mans, Stéphane Le Foll. Certains Sarthois se sont même déplacés directement dans les centres, faute d'avoir réussi à obtenir une réponse par téléphone ou sur internet.

Dans un communiqué publié en marge de sa visite du centre de vaccination Courboulay, le maire du Mans appelle l’État à "monter en puissance sur les doses de vaccins". "La demande est très importante et, si je comprends l’impatience, je tiens à préciser que nos services prennent les rendez-vous en fonction des doses de vaccin reçues", insiste Stéphane Le Foll. "En effet, _la demande est beaucoup plus forte que l’offre de vaccins_, ce qui explique les temps d’attente et la saturation du site Doctolib".

J'entendais Jean Castex dire qu'on allait sur-multiplier les vaccinations. Ce que je constate aujourd'hui, c'est qu'on pédale un peu dans la choucroute.

Au centre situé rue Courboulay, le flux de patient ne s'est pas tari de la journée. Certains placés sur liste d'attente ont par ailleurs été rappelés en fin d'après-midi pour bénéficier des doses restantes suite à des rendez-vous annulés, ou grâce à la sixième dose qui peut être prélevée dans chaque flacon. "En à peine quatre jours, on a rempli les plannings de rendez-vous pour quelques semaines", précise Antoine Macé, pharmacien mobilisé sur place et représentant des Communauté des Professionnels Territoriales de Santé (CPTS).

Des livraisons cette semaine en Sarthe

Invité de France Bleu Maine ce mardi 19 janvier 2021, le président de l'association des maires de la Sarthe Emmanuel Franco avait affirmé qu'aucune livraison de doses de vaccins n'était prévue cette semaine dans le département. C'est faux selon la préfecture et l'Agence régionale de santé, qui ne précisent cependant pas combien de doses seront effectivement livrées et renvoient vers la publication des chiffres attendue en fin de semaine sur le site sante.fr comme l'a annoncé le ministre de la santé Olivier Véran. 

"On a eu deux fois 4.875 doses ces deux dernières semaines, précise le préfet de la Sarthe, Patrick Dallennes. On aura un peu moins prochainement, il y a une petite décrue liée au retard de production chez le laboratoire Pfizer. Il y a ici ou là des insatisfactions car certains centres de vaccination n'ont pas pu ouvrir, mais c'est simplement car nous n'avons pas les doses de vaccins pour les alimenter."

Les livraisons de vaccins sont par ailleurs fléchées "en priorité dans les départements les plus touchés", indique Stephan Domingo, directeur de l'Agence Régionale de Santé. En Sarthe, la priorité sera donc donnée aux doses de rappels pour ceux qui ont déjà reçu la première, afin de jongler au mieux selon les stocks.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess