Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vaccination : aucun rendez-vous possible en Haute-Garonne avant fin février

-
Par , France Bleu Occitanie

Pour se faire vacciner, il faut patienter. Vu la très forte demande en Haute-Garonne, il est désormais impossible de prendre rendez-vous, tant qu'il n'y aura pas assez de doses de vaccins, indique un professeur du CHU de Toulouse.

Le Pr. Nassim Kamar a répondu aux questions des auditeurs de France Bleu Occitanie.
Le Pr. Nassim Kamar a répondu aux questions des auditeurs de France Bleu Occitanie. © Radio France - Jeanne-Marie Marco

La demande pour se faire vacciner est tellement forte, de la part des plus de 75 ans, que la prise de rendez-vous est pour l'instant suspendue en Haute-Garonne. "Tous les rendez-vous sont pris jusqu'à fin février" a ainsi expliqué le professeur Nassim Kamar, invité de France Bleu Occitanie ce matin.

Le chef du département néphrologie et transplantation d’organes au CHU de Toulouse a répondu aux nombreuses questions des auditeurs ce lundi matin. Il a expliqué que si pour l'instant, aucun rendez-vous ne pouvait être pris au-delà de février, c'est pour s'adapter à l'approvisionnement en doses. "Actuellement, nous n'avons pas les doses au-delà de février". Les créneaux seront débloqués au fur et à mesure de l'évolution des stocks de vaccins.

La ligne téléphonique reste ouverte

Nassim Kamar explique cependant que "la plateforme téléphonique reste ouverte (le numéro vert régional 0.809.54.19.19)" pour accueillir les patients et les informer.

Le professeur se félicite de cet engouement pour la vaccination, malgré le contexte de méfiance avant le lancement de la campagne : "on avait des doutes", qui ont vite été levés. Selon le néphrologue, l'objectif est de vacciner "8.500 personnes par semaine" en Haute-Garonne. Le gouvernement a fixé à un million le nombre de personnes vaccinés dans l'ensemble de la France, d'ici la fin du mois.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess