Santé – Sciences

Vaccination : comment lutter contre le scepticisme des Aquitains ?

Par Stéphane Hiscock, France Bleu Gironde mercredi 13 janvier 2016 à 5:58

L'État cherche des pistes pour relancer la vaccination
L'État cherche des pistes pour relancer la vaccination © Maxppp

En Aquitaine, l'an passé, moins d'une personne à risque sur deux s'est faite vacciner contre la grippe. Marisol Touraine, ministre de la Santé, a annoncé ce lundi l'ouverture d'un grand débat pour lutter contre le scepticisme des français.

Comment relancer la vaccination en France ? Marisol Touraine, ministre de la Santé, a annoncé ce mardi une grande concertation citoyenne. Objectif : lutter contre le scepticisme des français que l'on sait réticents aux vaccins.

Dans un rapport parlementaire remis à la ministre on apprend que la couverture vaccinale a baissé de 5 % chez les bébés entre 2014 et 2015. En France, trois vaccins restent pourtant obligatoires (DTP : Diphtérie, Tétanos et Poliomyélite). Pour le reste nous avons tendance à éviter les piqûres de rappel.

En Aquitaine les statistiques de l'Agence Régionale de Santé pointent une réticence forte à la vaccination.  L'an passé dans notre région moins d'une personne à risque sur deux s'est faite vacciner contre la grippe.

Des réticences fortes à la vaccination

Je suis très sceptique quand on voit le trafic financier des laboratoires. Et puis on est pas certain que cela soit vraiment efficace.

— Une bordelaise

Il y a des "signes préoccupants", estime Marisol Touraine, évoquant notamment les "inquiétudes" des professionnels de santé "face à la baisse de la vaccination chez les nourrissons et à la résurgence régulière de cas de rougeole".

Le vaccin c'est comme la ceinture de sécurité : ça sauve des vies

— Catherine Salinier, pédiatre à Gradignan