Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vaccination contre la Covid-19 chez les généralistes : "On n'a pas beaucoup de demandes"

-
Par , France Bleu Maine

Les médecins généralistes peuvent commencer à vacciner contre le Coronavirus ce jeudi. Dans un premier temps, ils n'auront que dix doses par semaine. Au Mans, les premières injections devraient avoir lieu la semaine prochaine.

La vaccination contre la Covid-19 démarre ce jeudi chez les généralistes
La vaccination contre la Covid-19 démarre ce jeudi chez les généralistes © Radio France - Alexandre Marchi

À partir de ce jeudi, les médecins généralistes vont pouvoir commencer à vacciner contre la Covid-19 dans leurs cabinets avec le vaccin d'AstraZeneca. Une vaccination qui s'adresse aux patients âgés entre 50 et 64 ans souffrant de comorbidités. Cette campagne va commencer tout, tout doucement. Exemple avec le docteur Fabrice Lorthioir, généraliste au Mans.

Ça va prendre du temps 

La vaccin d'AstraZeneca a été administré pour la première fois en France début février en Savoie. Au Mans, par exemple, le docteur Fabrice Lorthioir, généraliste, va commencer les premières injections le 3 mars prochain. "La pharmacie fait la commande de doses, et à partir de demain matin [jeudi], la dose sera dans les frigos de la pharmacie. A savoir, un flacon de dix doses par médecin généraliste pour la première semaine", a expliqué le médecin du Mans.

Le médecin doit aussi contacter les patients pour savoir s'ils sont intéressés, et surtout organiser une demi-journée dans le cabinet à la vaccination afin d'éviter les mouvements de population.  

La vaccin Astra Zeneca administré pour la première fois en Savoie ce mardi 9 février.
La vaccin Astra Zeneca administré pour la première fois en Savoie ce mardi 9 février. © Radio France - Valentine Letesse

Si ça se bouscule dans les centres de vaccination, il n'y a pas foule pour le vaccin d'AstraZeneca prescrit chez les généralistes.

"Pour le moment, on n'a pas franchement de demandes, on sollicite plutôt les patients", explique le docteur Fabrice Lorthoir. Il rappelle que les patients doivent avoir confiance en ce vaccin. Même s'il y a quelques effets indésirables, il est efficace. Ce généraliste va effectuer une dizaine de vaccinations à partir de la semaine prochaine. Pour le stockage des vaccins, son cabinet est situé juste à côté d'une pharmacie et les doses restent à cet endroit. 

À réécouter : l'interview de Fabrice Lorthoir, médecin généraliste au Mans

Choix de la station

À venir dansDanssecondess