Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vaccination contre la Covid-19 : "nous sommes victimes de notre succès" estime le préfet de la Haute-Vienne

-
Par , France Bleu Limousin

Réservations saturées et approvisionnement ralenti, le dispositif de vaccination contre la Covid-19 rencontre quelques écueils en Haute-Vienne. Ces difficultés sont passagères estime le préfet de la Haute-Vienne Seymour Morsy, invité de FB Limousin ce mardi matin.

10.000 habitants devraient être vaccinés en Haute-Vienne d'ici la fin du mois de janvier - illustration
10.000 habitants devraient être vaccinés en Haute-Vienne d'ici la fin du mois de janvier - illustration © Radio France - Sébastien Berriot

Le dispositif de vaccination contre la Covid-19 subit quelques difficultés en Haute-Vienne, comme ailleurs en France, en raison d'une forte affluence des candidats à l'injection, doublé d'un ralentissement des approvisionnements du vaccin Pfizer-BioNTech dans notre département, seul vaccin disponible pour le moment puisque les doses du laboratoire Moderna sont pour l'instant livrées en priorité dans les départements de l'Est de la France où l'épidémie est plus intense que chez nous.

"Nous sommes victimes de notre succès" déplore le préfet de la Haute-Vienne Seymour Morsy, invité de la matinale de France Bleu Limousin ce mardi. "Mais il y a 15 jours, 60% des français ne voulaient pas se faire vacciner...." Les pouvoirs publics ne s'attendaient donc pas à une telle affluence sur les prises de rendez-vous et sur les centres de vaccination.

En Haute-Vienne, la situation est donc la suivante : le délai d'obtention d'un rendez-vous est d'environ 3 à 4 semaines mais la préfecture et l'Agence Régionale de Santé ne souhaitent pas aller au-delà car la visibilité sur les stocks et les livraisons de vaccins est de 6 à 8 semaines, en comptant les deuxièmes doses qu'il faudra injecter aux patients. "C'est une visibilité courte" estime le préfet, "et nous ne faisons pas d'estimations ou d'objectifs chiffrés [au-delà de février] car mon but c'est qu'il n'y ait pas d'annulation de rendez-vous". Bref, ne pas donner de faux espoirs en débloquant des places qui ne pourraient pas être honorées...

Par ailleurs, les pouvoirs publics sont en train de développer un dispositif de vaccination mobile en Haute-Vienne afin d'aller au devant des populations de plus de 75 ans ne pouvant pas se déplacer. Un recensement des besoins est en cours par l'intermédiaire des maires du département.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess