Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Vaccination contre le Covid-19 : Jean Rottner dénonce un "scandale d'État"

Le président de la région Grand Est demande au gouvernement d'accélerer la vaccination des Français contre le Covid-19. Jean Rottner ne mâche pas ses mots et parle d'un "scandale d'Etat".

Jean Rottner, président de la région Grand Est.
Jean Rottner, président de la région Grand Est. © Maxppp - Vincent Isore

Le président de la région Grand Est, Jean Rottner, dénonce "un scandale d'Etat" à propos de la lenteur de la campagne de vaccination contre le Covid-19 en France.  Interrogé  sur la stratégie du gouvernement en matière de vaccination, Jean Rottner (LR) estime que l'on "poursuit une politique qui a fait la preuve de son échec par le passé : les masques, les tests, aujourd'hui la vaccination". Il évoque "une forme d'impréparation, d'irresponsabilité".

"On a échoué sur les masques, on a échoué sur les tests, et on est en train d’échouer sur la vaccination" poursuit le président de la région Grand Est, interrogé sur France Bleu Sud Lorraine.

On se moque de nous. Aujourd'hui se faire vacciner, cela devient plus compliqué que d'acheter une voiture.

Face aux doutes des Français sur la vaccination, Jean Rottner critique aussi les changements de positionnement d'un "gouvernement qui fait l'éloge de la lenteur à certains moments et depuis hier, hyper-accélère". "Il faut que les choses s'accélèrent, être extrêmement transparent vis-à-vis des Français", réclame le président de la région Grand Est, également médecin urgentiste. 

Il demande "officiellement" que les collectivités locales puissent, "une fois les stocks européens écoulés, être à l'origine de commandes de vaccins" et que soit permis "à tous les professionnels de santé de vacciner".  

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Il faut vacciner, vacciner, vacciner

Jean Rottner plaide pour une vaccination accessible à tous ceux qui le souhaitent. "C’est le virus qui fait la stratégie, ce n’est pas les sondages d’opinion. Aujourd’hui, le vaccin est un médicament. Ceux qui veulent se faire vacciner doivent pouvoir se faire vacciner".

Pour le président de la région Grand Est, il n'y a eu aucune concertation avec les élus locaux avant dimanche soir. La preuve, dans le Grand Est, seuls 30 Ehpad sur 650 sont ciblés pour cette campagne. "Ce n'est pas une campagne efficace" conclut Jean Rottner.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess