Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

4 hôpitaux nordistes accueilleront les doses du vaccin Pfizer/BioNtech

-
Par , France Bleu Nord

Ça sera le premier vaccin déployé en France à partir de janvier 2021. Le CHU de Lille accueillera le "super congélateur" de la région chargé d'accueillir 300 000 doses. A Arras, Calais et Valenciennes, 100 000 doses par hôpital seront stockés.

Le "congélateur principal" de la région sera situé au CHU de Lille
Le "congélateur principal" de la région sera situé au CHU de Lille © Maxppp - Aurelien Morissard

C'est l'Agence Régionale de Santé des Hauts-de-France qui l'annonce ce vendredi après-midi : 7 hôpitaux de la région vont stocker les doses du vaccin Pfizer/BioNtech, le premier déployé en France par l'entreprise pharmaceutique américaine début janvier 2021. Ils seront lieux de stockage et points de départ des livraisons dans chaque département de la région.

4 hôpitaux du Nord et du Pas-de-Calais sont concernés. Parmi eux, le CHU de Lille. Il sera équipé d'un "super-congélateur" pour accueillir 300 000 doses. Il y en aura un seul par région.

Les hôpitaux d'Arras, de Calais et de Valenciennes vont eux être dotés d'un congélateur capable d'accueillir 100 000 doses chacun. L'ARS Hauts-de-France précise qu'elle travaille avec ces hôpitaux "sur les prérequis techniques, logistiques et ressources humaines", ainsi que sur "l'ingénierie qui permettra le déploiement du dispositif de vaccination".

L'ARS annonce également la création d'un "comité régional sur la vaccination Covid" avec plusieurs acteurs dont des usagers, des collectivités ou encore des experts, pour "animer la concertation sur la stratégie de déploiement" du vaccin. 

Cette semaine, le gouvernement a précisé que les résidents des EHPAD et les personnels de ces établissements qui présentent un risque seraient les premiers concernés par la vaccination, étendue ensuite au fur et à mesure à d'autres catégories de populations, pour un déploiement au grand public au printemps. Une vaccination gratuite à précisé cette semaine le Premier ministre Jean Castex.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess