Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vaccination Covid-19 : scepticisme et inquiétudes d'un directeur d'Ehpad basque

-
Par , France Bleu Pays Basque

Alors que la vaccination anti-Covid devrait pouvoir démarrer le 27 décembre dans toute l'Union Européenne, Jean-Louis Belmar, directeur de l'Ehpad Egoa à Bassussarry, estime sur France Bleu Pays Basque qu'il sera compliqué de la mettre en place dans son établissement avant la rentrée de janvier.

Maison de retraite Egoa à Bassussarry
Maison de retraite Egoa à Bassussarry - google map

"Cela risque d'être compliqué !" s'exclame Jean-Louis Belmar, invité sur France Bleu Pays Basque ce vendredi 18 décembre. Lui qui dirige la maison de retraite Egoa à Bassussarry depuis des années, il sait organiser des campagne de vaccination. Il le fait chaque année pour la grippe saisonnière par exemple. Mais cette fois, l'affaire lui paraît plus compliquée "parce qu'on ne peut pas se préparer" explique celui qui est aussi vice-président régional de l'association des directeurs au service des personnes âgées (AD-PA). 

Il nous manque des éléments — Jean-Louis Belmar

Le directeur de l'Ehpad Egoa estime que sans fiche technique, il est difficile de débuter la vaccination : "Il faut que l'on connaisse les contre-indications et les effets secondaires éventuels. Sans cela, le patient ne peut pas avoir un avis éclairé et ne peut donc pas nous donner une autorisation écrite." De plus, le vaccin anti-Covid n'a toujours pas d'autorisation de mise sur le marché, "ça va tomber entre les deux réveillons, période où nous avons pas mal de personnel en vacances, les médecins généralistes aussi prennent des congés donc ils ne pourront pas tous venir faire la pré-visite vaccinale."

Course contre la montre

Une fois que l'autorisation de mise sur le marché du vaccin obtenue, lorsque les premières doses arriveront, étant donné la contrainte de la chaîne du froid, "nous aurons cinq jours pour tout faire" s'alarme Jean-Louis Belmar, "transport compris". Un délai très court estime-t-il, pour informer les familles, obtenir toutes les autorisations écrites et avoir le personnel nécessaire ainsi que le médecin présent. "J'espère qu'on pourra commencer la vaccination après les vacances de Noël" conclut le directeur de l'Ehpad Egoa de Bassussarry. Soit après le 3 janvier.

Jean-Louis Belmar, directeur de l'Ehpad Egoa à Bassussarry, invité de France Bleu Pays Basque

Jean-Louis Belmar, directeur de l'Ehpad Egoa à Bassussarry (photo d'archive)
Jean-Louis Belmar, directeur de l'Ehpad Egoa à Bassussarry (photo d'archive) © Radio France - Oihana Larzabal
Choix de la station

À venir dansDanssecondess