Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : un millier de Biterrois vaccinés grâce à Rosette et François, traqueurs de rendez-vous

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Un couple de retraités de Sauvian (Hérault) traque de jour comme de nuit depuis début mars les créneaux de rendez-vous disponibles sur Doctolib pour aider ceux qui ont des difficultés à se connecter à décrocher une place afin de se faire vacciner contre la Covid-19.

Rosette et François dans leur bureau à Sauvian
Rosette et François dans leur bureau à Sauvian © Radio France - Stéfane Pocher

"Jamais je n'aurais pensé que mon bureau aurait tant de succès" plaisante Rosette. Depuis plusieurs semaines, de très nombreux médias ont mis en avant partout en France son implication et celle de son mari François pour décrocher des rendez-vous sur Doctolib afin d'aider les Biterrois à se faire vacciner contre la Covid-19.  

Bien souvent, c'est la même photo d’illustration dans leur bureau, la plus parlante : chacun devant son ordinateur. Car c'est ici, dans cette pièce aménagée à côté de la cuisine, que ce couple de retraités de 75 ans passe une très grande majorité de son temps et une partie de ses nuits. Sept jours sur sept, week-end compris. 

La barre des 1.000 inscriptions franchie mercredi

La plateforme de réservation Doctolib n'a plus de secret pour eux depuis un mois et demi. Rosette et François Belmonte se relaient et dès qu'un créneau est disponible sur le site, ils inscrivent ceux qui les ont sollicités, essentiellement des Biterrois, au centre de vaccination du Zinga Zanga de Béziers (vaccin Pfizer-BioNTech). 

''Le téléphone n'arrête pas de sonner toute la journée. Notre carnet est bien rempli. On ne compte plus les appels. Nous avons aussi été sollicités par des habitants d'Agde et de Sète qui avaient eu écho de ce que nous faisions."

Rosette et François Belmonte, passent leur temps à identifier les rdv sur Doctolib

L'idée a été lancée au début du mois de mars quand certaines personnes âgées installées à Sauvian ont manifesté leurs difficultés à obtenir un rendez-vous. "On s'est aperçu avec la mairie que de très nombreux habitants n'étaient pas équipés d'ordinateur ou ne maîtrisaient pas l'informatique. Alors nous nous sommes rendus disponibles", expliquent les retraités.

"Toute la journée, nous allons à la pêche aux rendez-vous de 6h du matin jusqu'à parfois 22h, voire plus tard dans la nuit" raconte François. "Nous sommes à l'affût", ajoute Rosette, toute émue par les nombreux messages de remerciements qu'ils reçoivent quotidiennement. 

''Notre quotidien est bouleversé, mais c'est passionnant de venir en aide à ceux qui sont dans le besoin. Ils nous le rendent bien. C'est incroyable cette reconnaissance et la gratitude que nous recevons. Jamais nous n'aurions imaginé faire plaisir à autant de personnes."

Depuis, de très nombreux médias nationaux et régionaux ont donné de l'écho à cette mobilisation. France 3, Midi Libre, Le Parisien, Le Figaro, BFMTV ou RMC pour ne citer qu'eux. Ce vendredi, une équipe de Libération (journaliste et photographe) est attendue sur place. "Ils veulent faire une page entière, mais je ne vois pas pourquoi on s'intéresse autant à nous", avoue très modestement Rosette, élu municipale en charge des festivités. "Ce que nous faisons est normal." 

Aujourd'hui il  est toujours difficile d'obtenir un rendez-vous. Rosette et François, passionnés par les voyages et l'Asie, n'ont pas l'intention de cesser cette activité pour le moment. "Tant qu'on aura besoin de nous, nous nous rendrons disponibles." confient les septuagénaires.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess