Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vaccination Covid : “80 % d'acceptations dans les Ehpad”, selon le préfet du Calvados

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

La vaccination contre la Covid-19 s'accélère. Avec plusieurs vagues pour des publics ciblés, comme les aides à domicile, les résidents de maisons de retraite non-médicalisées et les pensionnaires des Ehpads "où le taux d’adhésion atteint 80 %" selon Philippe Court, le Préfet du Calvados

Un résident se fait vacciner contre la Covid-19
Un résident se fait vacciner contre la Covid-19 © Radio France - Emmanuel Claverie

Débutée il y a tout juste une semaine avec une vingtaine de personnels soignant du CHU de Rouen, la campagne de vaccination contre le nouveau coronavirus monte en puissance en Normandie. Pour le seul département du Calvados, 1.500 personnes ont désormais reçu la première dose du vaccin. Quatre centres sont opérationnels (CHU de Caen, hôpitaux de Lisieux et Bayeux et clinique de Vire) et deux autres s’apprêtent à rejoindre la liste : clinique Saint-Martin et ancienne école Lemière à Caen. Et tous les Ehpads du département vont proposer le vaccin dès cette semaine. “Le taux d’adhésion y est très significatif” souligne Philippe Court, le Préfet du département 

Les résidents des Ehpads sont, de loin, les plus vulnérables face aux risques de mortalité en cas d’infection par la Covid-19. “Cette semaine, les 8.000 pensionnaires dans ces établissements pourront se faire vacciner. D’après les premiers retours à notre disposition, 80 % acceptent d’être vaccinés” précise le Préfet. Ces personnes pourront donc recevoir la première dose du vaccin Pfizer-BioNTech, le seul disponible dans le Calvados.

Campagne élargie à d’autres publics

Au-delà des résidents des Ehpads, la vaccination volontaire va s’ouvrir à d’autres publics ciblés. En particulier les aides à domicile. “Elle n’a pas encore vraiment commencé pour nos métiers” confie Gilles Deschamps, directeur départemental de l’ADMR, association qui compte 1.500 salariés pour 12.000 foyers clients. “ Malheureusement nous avons eu de nombreuses personnes contaminées. Dans des proportions semblables aux chiffres de l’épidémie. Avec deux vagues dont celle d’octobre qui a été assez violente. Il y a toujours une crainte chez nos salariées. C’est bien que nous soyons reconnus ”. Cette profession d'aide à domicile fait en effet partie, depuis une semaine, des priorités énoncées par le gouvernement. Au même titre que les pompiers ou les personnels soignants. Mais avec les mêmes critères : cinquante ans et plus, ou situation de santé considérée “à risque”. 

Dès jeudi, une autre catégorie sera éligible à la vaccination : les personnes âgées en résidence autonomie (les maisons de retraite non médicalisées). Elles pourront se faire vacciner à Caen dans l’ancienne école Lemière. Ce sera le premier centre de vaccination de centre-ville. Ouvert à un public fragile en raison de son âge. Le bâtiment, désormais déserté par les scolaires, recevra ensuite à partir de lundi les personnes de 75 ans et plus, domiciliées de façon indépendante. Une nouvelle étape de franchie dans la progressive offre de vaccination dix mois après l’émergence de cette crise sanitaire. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess