Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vaccination dans le Morbihan : "On ouvre des créneaux que lorsque nous avons les doses" affirme le préfet

Le préfet du Morbihan, Patrice Faure, reconnaît que la campagne de vaccination peut sembler lente et fastidieuse. Mais il assure que la stratégie départementale permet de ne pas perdre une goutte de vaccin et que la campagne va être multipliée par cinq d'ici fin mai.

Vaccins contre le coronavirus à l'hôpital de Niort
Vaccins contre le coronavirus à l'hôpital de Niort © Radio France - Noémie Guillotin

Ce mardi matin, ça reste compliqué de trouver un créneau pour se faire vacciner : "Il n'est pas anormal que vous n'y arriviez pas puisque dès qu'on ouvre de nouveaux rendez-vous, ces places sont prises d'assaut", mais ça va s'arranger, affirme le préfet du Morbihan, Patrice Faure. "Je veux rassurer la population qui est d'ailleurs moins en colère qu'avant. Le nombre de doses va être doublé d'ici la fin du mois de mars et quintuplé d'ici la fin du mois de mai. Le nombre de doses qui nous est affecté est croissant."

Nous n'avons jamais annulé un rendez-vous

Alors oui, il y a des injections... au rythme de l'arrivée des doses : "À la date de dimanche soir, nous avions déjà injecté près de 76.000 doses. On a doublé le nombre d'injections d'Astra Zenaca. Et plus de 6% de la population morbihannaise a été vaccinée, c'est plus que la moyenne nationale. On a une organisation parfois un peu différente. Nous nous sommes refusés à ouvrir les rendez-vous tant que nous n'avions pas les doses. C'est parfois fastidieux au téléphone mais cela fait que nous n'avons jamais annulé un rendez-vous."

Comme ailleurs, des centres mobiles sont déployés, dans les îles et pas seulement. Le week-end dernier, opération à Sarzeau, "opération éphémère pour injecter quasiment 600 doses."

En pharmacie, l'organisation est en train de se monter

Les médecins libéraux peuvent désormais vacciner, mais avec peu de doses d'Astra Zeneca, et une organisation vouée à évoluer : "Nous pensons ouvrir des créneaux sur les sites pérennes en plus des neuf que nous avons déjà. Nous allons leur permettre d'inviter leur patientèle à venir sur une journée donnée", explique le préfet du Morbihan.

En pharmacie, les vaccinations doivent débuter au 15 mars. Mais comment ? "L'organisation est en train de se monter. Ils mettent en place leur logistique et leur installation immobilière mais tout sera parfaitement organisé par l'ARS et la Préfecture."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess