Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vaccination anti-Covid dans les pharmacies de Dordogne : "Nous sommes prêts, nous attendons le feu vert"

-
Par , France Bleu Périgord

Se faire vacciner contre la Covid en pharmacie, ce sera bientôt possible, selon l'annonce faite par le ministre de la santé. La Haute autorité de santé recommande par ailleurs qu’ils puissent injecter tous les vaccins, Pfizer, Moderna et AstraZeneca. Pourtant, aucun calendrier n'a été fixé.

Aucun calendrier n'a été fixé pour le début de la vaccination en pharmacie
Aucun calendrier n'a été fixé pour le début de la vaccination en pharmacie © Radio France - Nolwenn Quioc

Le ministre de la santé Olivier Véran annonce que les pharmaciens pourront bientôt injecter les vaccins contre la Covid-19, comme le font déjà les médecins du travail et les généralistes. La campagne de vaccination pourrait donc connaître un coup de d’accélérateur, mais aucun calendrier n'est fixé pour le moment selon le président de la Chambre syndicale des pharmaciens de la Dordogne. "Nous sommes prêts, nous attendons le feu vert", explique Julien Migot, invité de France Bleu Périgord. "Ça bruissait depuis quelques temps, on savait que la vaccination passerait par les officines de ville. Mais tout le monde a été un peu pris de court par l'annonce." 

Il y a une demande folle, quotidienne, depuis des mois. Toutes les personnes âgées nous demandent si elles peuvent prendre rendez-vous, quand est-ce qu'on commencera à vacciner,...

Alors qu'un certain attentisme a pu être observé chez les médecins (la moitié des généralistes de Dordogne se sont inscrits pour vacciner lorsqu'ils ont pu commencer à le faire), les pharmaciens sont davantage volontaires selon Julien Migot : "On commence à avoir l'habitude de vacciner, grâce à la vaccination anti-grippale. La profession est prête à vacciner, surtout contre la Covid-19, les enjeux sont autres que pour une simple grippe. On a la capacité de se faire livrer en vaccins deux fois par jour grâce à nos grossistes-répartiteurs." 

Julien Migot, président de la Chambre syndicale des pharmaciens de Dordogne

Leur inquiétude vient plutôt des tensions qui pourraient survenir sur les stocks de vaccins, et qui entraveraient l'administration des deux doses en temps voulu. Pourtant, les pharmaciens inspirent selon lui plus confiance aux patients que les grosses structures. "Tous les officinaux constatent qu'il y a une certaine défiance de la population envers les centres de vaccination", affirme le pharmacien. "Par contre, une vaccination par un professionnel de santé qui leur est proche, c'est une vraie demande des Français."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess