Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vaccination en EHPAD : "le contexte est extrêmement tendu"

-
Par , France Bleu Paris

Le directeur de l'AD-PA, association des directeurs au service des personnes âgées, Romain Gizolme, était l'invité de France Bleu Paris ce mardi 22 décembre. Selon lui, les EHPAD se préparent pour mettre en place la vaccination Pfizer-BioNtech dès dimanche 27 décembre.

Ehpad et coronavirus, la campagne de vaccination doit débuter dimanche 27 décembre
Ehpad et coronavirus, la campagne de vaccination doit débuter dimanche 27 décembre © Maxppp - PHOTOPQR/LA MONTAGNE/Stéphanie Para

C'est confirmé : les premières vaccinations en France contre la Covid-19 auront lieu dimanche 27 décembre 2020 (sauf avis contraire de la Haute Autorité à la Santé). Le gouvernement espère inoculer le vaccin à un million de résidents en EHPAD d'ici la fin du mois de janvier. Ce mardi 22 décembre, sur France Bleu Paris, le directeur de l'AD-PA (association des directeurs au service des personnes âgées), Romain Gizolme, a confirmé que la campagne débuterait bien dimanche, mais de manière "symbolique" selon celui.

Réécoutez l'interview de Romain Gizolme

Il reste à déterminer des éléments "logistiques" selon Romain Gizolme qui affirme travailler la main dans la main avec le gouvernement. Il existe en France près de dix mille établissements accueillant des personnes âgées. Lui se dit également favorable à une campagne de vaccination pour les personnes âgées à domicile. Romain Gizolme réclame aussi plus d'information sur ce vaccin, une campagne de communication afin que les résidents puissent choisir de se faire vacciner, ou pas. "Les interrogations que connait l'ensemble de la population française on les retrouve dans nos établissements", précise le directeur de l'AD-PA.

La difficile question du consentement

"Des questions de recueil de consentements se posent pour les personnes âgées qui ont des fragilités mais ne bénéficient pas de mandataires judiciaires", relève Romain Gizolme. L'Etat a saisi le comité consultatif national d'éthique, qui doit émettre des recommandations. "Une fois que l'Etat aura tout précisé, on pourra commencer à vacciner, comme on le fait tous les ans contre la grippe". Mais le contexte n'est pas le même : "c'est extrêmement tendu, l'Etat a autorisé plus de visites au sein des structures, les équipes sont mobilisées à organiser cela, ça prend du temps, elles sont en sous-effectif, les équipes sont parfois épuisées", précise Romain Gizolme. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess