Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Vaccination contre le coronavirus en Gironde : "Aucune dose n'est gaspillée" assure l'ARS

-
Par , France Bleu Gironde

Il n'y a pas de doses de vaccins perdues en Gironde. Ce sont les autorités sanitaires qui l'affirment ce mercredi. Tous les vaccins disponibles dans notre département sont bien injectés, même si dans certains centres, les plannings de rendez-vous sont loin d'être complets.

1400 personnes sont vaccinées chaque jour au méga-centre de Bordeaux-Lac
1400 personnes sont vaccinées chaque jour au méga-centre de Bordeaux-Lac © Maxppp - Maxppp

Avec l'ouverture ce jeudi matin, d'un nouveau vaccinodrome à Mérignac, sur le site du Pin Galant (un centre qui sera géré par l'Armée de Terre et qui administrera le vaccin de Pfizer Bio-Ntech), ce sont 30 centres de vaccination contre le coronavirus qui sont désormais ouverts en Gironde. Des centres dont certains sont loin d'être complets, mais dans lesquels "aucune dose n'est jetée" assurent les autorités sanitaires.

Des créneaux débloqués selon l'arrivage des doses

Au méga-centre de Bordeaux-Lac, "ce sont _1 400 personnes qui sont actuellement vaccinées tous les jours_, contre 500 à l'ouverture. On a triplé notre capacité, et ça va encore continuer" explique Bordeaux Métropole, qui gère ce centre installé dans le Hall 1 du Parc des Expositions. Des centres dans lesquels des créneaux sur Doctolib sont parfois disponibles du jour au lendemain. Un phénomène constaté sur la plate-forme de prise de rendez-vous partout en France, depuis 2 semaines, et qui s'explique, selon Stanislas Niox-Chateau le PDG de Doctolib lui-même, par la gestion en flux tendu des doses. "Dès que des doses supplémentaires arrivent dans un centre, nous mettons immédiatement des créneaux supplémentaires en ligne" explique-t-il. "Et comme la vaccination monte clairement en puissance depuis 2 semaines", poursuit l'Agence Régionale de Santé de Nouvelle Aquitaine, "il y a logiquement plus de créneaux disponibles. Mais en aucun cas", précise-t-elle, "nous ne gâchons des doses".

Des journée à rallonge pour les médecins généralistes

Le problème du manque de candidats au vaccin se pose beaucoup plus nettement en revanche dans les pharmacies ou les cabinets des médecins généralistes, qui eux vaccinent presqu'exclusivement avec le vaccin Astra Zénéca ( et dans une quantité moindre avec le Moderna). " Tous les matins, on appelle nos patients pour éviter de perdre des doses" explique Bernard Plédran, généraliste en retraite à Bordeaux et membre du syndicat MG France. 

"C'est une abomination pour les secrétariats des cabinets médicaux qui sont mobilisés à 100% pour éviter ce gaspillage!" Bernard Plédran

Les médecins généralistes qui demandent comme de plus en plus d'élus, l'élargissement des critères de vaccination et la possibilité de vacciner tous les patients qui le souhaitent, sans aucune distinction d'âge. "Maintenant que nous avons assez de doses " explique Bernard Plédran, "il faut élargir la vaccination à tous ceux qui le souhaitent".

Avec près de 1,5 million de personnes vaccinées, la Nouvelle-Aquitaine, qui compte environ 6 millions d’habitants, est l’une des régions françaises les plus vaccinées (24,7 %), au-dessus de la moyenne nationale à 21%.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess