Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Vaccination en Haute-Garonne : vers une saturation dans les centres ?

-
Par , France Bleu Occitanie

La campagne de vaccination démarre dès lundi 18 janvier pour les personnes de plus de 75 ans et celles atteintes de lourdes pathologies. La demande en vaccin est forte mais de l'autre côté, les doses restent limitées pour l'instant.

Des seringues pour le vaccin contre la Covid-19, vaccination, Ehpad, médecine
Des seringues pour le vaccin contre la Covid-19, vaccination, Ehpad, médecine © Radio France - Emmanuel Claverie

C'est une grosse logistique qui demande évidemment de l'organisation, ainsi que du temps. Toutes les personnes de plus de 75 ans peuvent en effet appeler pour se faire vacciner et prendre rendez-vous, ou alors en réserver un directement sur le site Santé.fr avec la liste des différents centres, mais aussi leurs numéros d'appel. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Et depuis l'instauration d'un numéro vert régional en Occitanie pour prendre rendez-vous, les demandes affluent. Ce vendredi matin par exemple, le standard de ce même numéro indiquait plus de 10 minutes d'attente au téléphone avant d'avoir quelqu'un au bout du fil. Le même standard invite aussi à renouveler l'appel plus tard. 

Noyés sous les appels 

Le même problème se pose aussi à l'échelle locale. À Balma, près de Toulouse, la mairie reçoit les appels pour les prises de rendez-vous, et les coups de fil s'accumulent selon les employés que nous avons pu contacter. Autre problème, et pas des moindres, la mairie de Balma ne sait pas encore précisément combien de doses elle va recevoir dans les jours à venir. Dans ce contexte, difficile donc de donner une réponse claire à tous ceux qui souhaitent se faire vacciner. 

Les réservations sont prises d'assaut. Un exemple parmi d'autres pour les rendez-vous en ligne sur Santé.fr, impossible de trouver un rendez-vous avant début février à Villefranche-de-Lauragais. À la clinique de Purpan à Toulouse, pas de date avant mi-février. 

29.500 doses en Haute-Garonne

Etienne Guyot, le préfet de Haute-Garonne l'a confirmé ce vendredi matin : 29.500 doses du vaccin sont prévues pour une première injection en Haute-Garonne au mois de janvier. Le chiffre devrait être similaire au mois de février et le dispositif doit encore se peaufiner dans les mois à venir.  

Reste maintenant à savoir si ce nombre de doses suffira à répondre à l'ensemble de la demande dans le département. On compte en effet 107.000 personnes âgées de plus de 75 ans dans le département et donc éligibles au vaccin. À ce chiffre déjà conséquent viennent aussi s'ajouter toutes les personnes atteintes de pathologies lourdes ainsi que les personnels soignants et professionnels de santé de plus de 50 ans. 

Pas sûr donc que les 29.500 premières doses suffisent à satisfaire la demande. Les rendez-vous de vaccination pourraient donc s'étaler dans le temps. 

Un dispositif adaptable

Le préfet de Haute-Garonne a également rappelé ce vendredi matin sur France Bleu Occitanie que le dispositif était "souple et adaptable". Aux 36 centres de vaccination déjà présents dans le département pourrait donc s'ajouter d'autres centres dans les semaines à venir

Choix de la station

À venir dansDanssecondess