Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vaccins contre la grippe : les pharmacies de Dijon n'échappent pas aux ruptures de stock

-
Par , France Bleu Bourgogne

À peine une semaine après le début de la campagne vaccinale contre la grippe et en pleine crise du coronavirus, les Dijonnais se ruent dans les pharmacies par crainte de pénurie.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - Maxppp

La campagne de vaccination contre la grippe a commencé le mardi 13 octobre. Depuis, 60% des pharmaciens de ville ont indiqué une rupture de stock de vaccins. Au total, ils en ont écoulé plus de 5 millions en une semaine. En Côte-d'Or, l'ordre des pharmaciens de Bourgogne communiquera les chiffres pour le département ce jeudi 22 octobre. Mais rien qu'en rendant visite aux pharmaciens dijonnais, la tendance nationale d'une rupture de livraison, et non pas de production, se vérifie. 

La peur d'une double contamination

Julia Walter travaille à la pharmacie de la République à Dijon : elle n'a plus de vaccins depuis la fin de la semaine dernière. Par peur de la double infection coronavirus/grippe et d'une pénurie, les patients à risque se sont jetés dessus. Alors aujourd'hui, la pharmacienne est obligée de prendre des réservations pour la prochaine livraison : "Cette année ils sont tous venus dans les premiers jours, on a vendu une quantité astronomique de vaccins. Les années précédentes ce n'était pas du tout comme ça. Donc désormais on note le nom des personnes concernées et on les rappellera à la prochaine livraison." prévue au début du mois de novembre.

Lors de la première semaine de campagne, la pharmacie de la République à Dijon a vendu 200 vaccins de plus qu'en 2019 à la même période. La campagne est prévue jusqu'au 31 janvier néanmoins la priorité à la vaccination est donnée aux personnes qui risque de contracter une forme grave de la grippe (personnes âgées de plus de 65 ans, jeunes porteurs de maladie chronique, femmes enceintes, personnes souffrant d'obésité etc) jusqu’au 30 novembre. Selon Santé Publique France, 3700 personnes sont mortes de la grippe hivernale en 2019 en France. 

-
-
Choix de la station

À venir dansDanssecondess