Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vaccins contre le Covid-19 : des experts américains rassurent sur les problèmes cardiaques chez les jeunes

-
Par , France Bleu

Selon ces experts, il existe un lien "probable" entre les vaccins contre le Covid-19 de Pfizer et de Moderna et de rares cas d'inflammations au niveau du cœur chez des adolescents et de jeunes adultes. Mais les bénéfices des vaccins "surpassent" toujours largement les risques encourus.

Les bénéfices de ces remèdes "surpassent" toujours largement les risques encourus selon ces experts américains.
Les bénéfices de ces remèdes "surpassent" toujours largement les risques encourus selon ces experts américains. © Maxppp - Vincent MOUCHEL

"Il s'agit d'un effet secondaire très rare, et la plupart des cas sont légers, les individus guérissant souvent d'eux-mêmes ou avec un traitement minime" : voila la conclusion des autorités sanitaires américaines sur le lien entre myocardite (inflammation du cœur) et vaccin chez les adolescents et les jeunes adultes. La balance bénéfice / risque est clairement en faveur du vaccin selon ces experts. 

Quelques 300 cas de myocardites aux Etats-Unis, aucun décès confirmé

Au 11 juin, 323 cas de myocardites ou péricardites ont été confirmés chez des personnes de 29 ans ou moins vaccinées avec les produits de Pfizer ou Moderna, qui reposent tous deux sur la technologie de l'ARN messager.  Aux Etats-Unis, le vaccin de Pfizer est autorisé dès 12 ans, celui de Moderna à partir de 18 ans.  Ces cas sont survenus le plus souvent après la deuxième dose de vaccin, en général quelques jours seulement après l'injection.  Parmi ces patients, 309 ont été hospitalisés, et neuf le sont toujours aujourd'hui. Il s'agit en majorité d'hommes (les hommes sont plus affectés par cette maladie en général).  Les données montrent que les patients guérissent généralement des symptômes et se portent bien.

Aucun décès n'a été confirmé jusqu'ici. Les premiers cas de myocardites après vaccination avaient d'abord été signalés en Israël, où la campagne d'immunisation a été plus rapide que dans la majorité des pays. Quelques cas ont également été détectés en France.

Repousser la seconde dose ? 

Les autorités sanitaires travaillent ainsi à mettre à jour leurs recommandations. Pour les personnes développant une myocardite après une première dose de vaccin, elles envisagent de recommander de suspendre l'administration de la seconde en attendant plus d'informations.   Dans le cas d'une péricardite après la première dose, elles pensent toujours recommander l'administration de la seconde, mais seulement une fois le cœur totalement rétabli. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess