Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

EHPAD de Valdoie : redonner confiance aux résidents et aux familles

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Une page est tournée à Valdoie. C’est désormais le pôle gérontologique Claude Pompidou qui assure la gestion de l’EHPAD de la Rosemontoise. Dans la maison de retraite, trente résidents et une aide-soignante sont morts du Covid 19 ou de ses conséquences au printemps. Exit l'association Servir 90.

Robert Creel, directeur du pôle gérontologique Claude Pompidou qui gère désormais l’EHPAD de la Rosemontoise à Valdoie
Robert Creel, directeur du pôle gérontologique Claude Pompidou qui gère désormais l’EHPAD de la Rosemontoise à Valdoie © Radio France - Nicolas Wilhelm

Avancer, tourner la page mais sans oublier ce qui s’est passé. C’est la devise du pôle gérontologique Claude Pompidou. Il assure désormais, depuis le 7 novembre, la gestion de l’EHPAD de la Rosemontoise de Valdoie. Cette maison de retraite où trente résidents et une aide-soignante sont morts du Covid 19, ou de ses conséquences, au printemps dernier (entre le 1er mars et le 30 avril). 

Les graves dysfonctionnements de l'ère Servir

L’établissement avait été placé sous tutelle par l’ARS (Agence Régionale de Santé) et le Conseil Départemental après de graves dysfonctionnements dans la gestion de la crise sanitaire par l’association Servir 90 à qui les autorités ont décidé de retirer la gestion. 

« Trente personnes âgées, une salariée, un conjoint de salariée. Aujourd’hui, il faut respecter toutes ces personnes mais il faut aussi travailler pour le futur. La nouvelle résidence commence maintenant », indique Robert Creel, directeur général du pôle gérontologique Claude Pompidou de Belfort;

Une cellule psychologique pour accompagner un personnel encore marqué

Le personnel est encore très affecté par les drames vécus au printemps dernier au sein de l’EHPAD. La charge psychologique est encore très forte. « On les accompagne avec nos psychologues. Il faut les aider. C’est la vie d’un établissement qui a été marquée. Les salariés ont pu croire qu’ils étaient critiqués mais ce ne sont pas les salariés qui étaient critiqués. C’était l’organisation. Quand on ne ne leur dit pas quoi pas faire pour que tout se passe bien, ça ne peut pas  fonctionner », précise Robert Creel. 

Le directeur général du pôle gérontologique rappelle que les consignes n’étaient pas claires lors de cette première vague. « Au niveau gouvernemental, on disait que les masques n’étaient pas indispensables alors qu’il y avait des masques dans les établissements. Il fallait prendre les bonnes décisions au bon moment. Ici à la Rosemontoise, on avait toujours un coup de retard. C’est fait, c’est comme ça mais surtout que ça ne se reproduise jamais ». L’EHPAD de la Rosemontoise emploie actuellement 82 salariés essentiellement des personnels soignants.

Hommage à Patricia Boulak

Le nouveau gestionnaire indique qu'il va engager quelques travaux de réfection au sein de la maison de retraite. Une réorganisation des services est également en prévision en mariant toutes les compétences. Mais la priorité dans les jours qui viennent, c’est de rendre un hommage à Patricia Boulak. Une plaque à la mémoire de l’aide-soignante, décédée à 53 ans des suites du coronavirus, sera déposée dans l’EHPAD. Depuis le 25 avril dernier, sa famille a engagé des poursuites judiciaires. 

Des visites de trente minutes sur rendez-vous

Le protocole sanitaire est désormais très strict dans cet EHPAD comme il aurait dû l’être lors de la première vague. Les familles doivent prendre rendez-vous pour voir leurs proches résidents. Chaque visite est organisée, se déroule dans des lieux spécifiques et ne dépassent pas une demi-heure. Les proches doivent également laisser une trace écrite de leur passage avec leurs coordonnées.

311 résidents sous la responsabilité du pôle gérontologique

La Rosemontoise de Valdoie devient le troisième EHPAD placé sous la responsabilité du pôle gérontologique Claude Pompidou. La structure gérait déjà les résidences Pierre Bonnef (dans les anciens locaux de l’hôpital de Belfort) et Vauban en vieille ville de Belfort. Ce qui représente désormais 311 résidents dont 117 à Valdoie. Le pôle gérontologique assure aussi la gestion de la maison du répit et des aidants toujours à Belfort. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess