Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Vercors : découverte d'une collection remarquable d'os de cervidés datant de 55 000 ans

-
Par , France Bleu Isère

C'est une grotte, dans le Vercors, qui pourrait nous en apprendre beaucoup sur l'homme de Neandertal, sur son environnement en tout cas. Explorée dans les années 80 par des amateurs, puis soigneusement fermée, une mission scientifique est venue récemment examiner ce site remarquable.

L'équipe de scientifiques qui a mené les fouilles dans le massif des Coulmes
L'équipe de scientifiques qui a mené les fouilles dans le massif des Coulmes -

Massif du Vercors, Corrençon-en-Vercors, France

Et si cette grotte du Vercors nous en apprenait plus sur l'homme de Neandertal ? Située dans le massif des Coulmes, elle avait été explorée dans les années 80 par des amateurs de paléontologie. Une incroyable collection d'ossements, notamment de cervidés, y avait été découverte. Puis la grotte avait été fermée. Pour éviter tout pillage, le lieu reste secret, mais il y a quelques jours, une équipe de scientifiques est venue en mission pour examiner de très près le site. 

Une collection remarquable d'ossements datant de 55 000 ans

Conduite par Anne Marie Moigne, enseignante-chercheuse au Muséum d'histoire naturelle de Paris, cette équipe doit d'ailleurs revenir en septembre pour poursuivre ses travaux. Mais d'ores et déjà, la préhistorienne considère que cette grotte est remarquable. Anne-Marie Moigne : "Nous avons trouvé une collection complète d'ossements de cerfs, des jeunes, des vieux, des mâles, des femelles... C'est remarquable aussi par la qualité du matériel retrouvé au fond de cette cavité. Cette collection va être homologuée au niveau international et va devenir une référence pour tous les chercheurs qui travaillent sur les cervidés. On va aussi étudier leur taille, leur adaptation au climat... C'est prodigieux !" s'exclame la  paléontologue.

Fouilles au fond de la grotte - Aucun(e)
Fouilles au fond de la grotte -

Au fond de la grotte, il y a une cavité où sont entassés énormément d'ossements, datant de 55 000 ans avant notre ère, en majorité des cervidés, mais aussi un renard, une marmotte et même un blaireau, qui aurait atterri là plus récemment.

L'homme de Neandertal a sûrement fréquenté cette grotte

Pour l'instant, on n'a pas retrouvé d'ossements humains, mais des éclats de silex. : " C'est du silex qu'on connait bien" souligne Anne-Marie Moigne "On en trouve au sud du plateau du Vercors. La façon de tailler cette roche nous fait penser à l'homme de Neandertal. On espère en retrouver la trace dans la grotte." 

Les os sont répertoriés  et marqués minutieusement - Aucun(e)
Les os sont répertoriés et marqués minutieusement -

Les scientifiques pensent que notre lointain ancêtre aurait pu utiliser cette grotte comme une halte de chasse. L'homme préhistorique chassait le cerf, qui pullulait dans ces forêts du Vercors, puis il ramenait le produit de sa chasse dans la grotte qui servait en quelque sorte de frigidaire. "La tribu mangeait ensuite l'animal et repartait plus loin, pour chasser. C'était des nomades..."

Des prélèvements de pollen ont également été effectués pour reconstituer la végétation qui poussait autour de cette grotte du massif des Coulmes, au Pléistocène supérieur !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu