Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La situation demeure tendue au CHU de Rouen explique sa directrice

La situation aux urgences du CHU de Rouen reste en tension expliquait ce mercredi sur France Bleu Normandie Véronique Desjardins, la directrice du CHU. 85 à 95 des 110 lits sont régulièrement occupés.

Véronique Desjardins directrice du CHU de Rouen
Véronique Desjardins directrice du CHU de Rouen © Radio France

L'épidémie de Covid-19 diminue en Normandie. Le taux d'incidence a baissé de 5,6 % en une semaine dans la région. Mais la pression demeure élevée dans les hôpitaux avec 233 personnes en réanimation, c'est plus qu'il y a un an en avril 2020. La directrice du CHU de Rouen Véronique Desjardins évoquait la situation ce mercredi sur France Bleu Normandie: "Nos services de réanimation restent encore en tension. Nous sommes à un plateau d'activité qui oscille, selon les périodes, entre un taux d'occupation de 85 à 95 des 110 lits qui sont aujourd'hui armés, comme lors de la première vague de l'épidémie. Ce (mercredi) matin, nous en avons une dizaine mais  vendredi dernier nous n'en avions que 5 disponibles. Et donc on a des variations qui sont un peu imprévisibles et qui obligent à des ajustements permanents. Je voudrais juste vous citer le fait que pour 5 lits de réanimation, il nous faut 12 infirmières et 6 aides soignantes".

On a des variations qui sont un peu imprévisibles et qui obligent à des ajustements permanents. Véronique Desjardins

Conséquence de cette situation hospitalière tendue des opérations restent déprogrammées: "Nous n'avons toujours pas un niveau d'activité opératoire identique à celui habituel. Nous sommes très impatients de voir décroître l'hospitalisation en réanimation pour pouvoir reprogrammer les patients qui attendent leur intervention". 

La directrice du CHU sent le personnel _"_extrêmement fatigué, las, toujours mobilisé. Je souhaite leur rendre hommage. Ceci étant, nous essayons de ne pas déprogrammer les congés des professionnels. Il nous semble important de permettre à chacun de se reposer assez régulièrement pour garder l'énergie nécessaire." 

Concernant la vaccination 70 % des personnels du CHU de Rouen sont vaccinés et depuis le début du mois de janvier 46.000 injections de vaccin ont été dispensées dans les centres de vaccination administrés par le CHU, y compris le "vaccinaréna" ouvert au Kindaréna.

Réécoutez ici l'interview de Véronique Desjardins

Choix de la station

À venir dansDanssecondess