Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

VIDEO -"En maison de retraite, on est mieux préparé à faire face à une canicule" Emmanuel de Kerhor, directeur à Tours

-
Par , France Bleu Touraine

38 degrés attendus ce mercredi après-midi en Touraine. Près de 40 voire plus demain et vendredi. L'indre et Loire est en alerte orange canicule depuis lundi soir. Vigilance renforcée pour les personnes fragiles. Et c'est notamment le cas dans les maisons de retraite.

Emmanuel de Kerhor, directeur de la maison de retraite Courteline à Tours
Emmanuel de Kerhor, directeur de la maison de retraite Courteline à Tours © Radio France - Sylvain Maisonneuve

Tours, France

Emmanuel de Kerhor est le délégué départemental de l'AD-PA, l'association des directeurs au service des personnes âgées. Il dirige lui-même la maison de retraite Courteline à Tours. Il était l'invité de France Bleu Touraine ce mercredi matin. 

"En période de canicule, oui, _il y a un risque réel pour les personnes âgées_. Elles ne ressentent plus aussi bien les différences de températures et les sensations de soif. Elle ne transpirent plus et ne régulent plus aussi bien la température de leur corps. 

On leur porte donc une attention toute particulière. _Nous avons renforcé nos équipes le temps de l'épisode caniculaire en recrutant deux personnes_. Nous incitons nos pensionnaires à fréquenter nos salles climatisées. Les repas sont modifiés avec davantage de fruits et de légumes frais. De façon générale, aujourd’hui en maison de retraite, nous sommes mieux préparés à faire face à une canicule. Le risque est plus élevé pour les personnes âgées qui vivent toutes seules et isolées à leur domicile. 

Nous avons la chance aussi d'avoir une structure médicalisée, on peut poser des perfusions, adapter des traitements en lien avec les médecins traitants. Donc on essaye de gérer nous-mêmes à notre niveau les premières alertes médicales pour ne pas trop se délester sur l'hôpital qui est en tension comme vous le savez."