Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDEO J'y crois pas ! Chez les plantes, c'est ma famille d'abord

-
Par , France Bleu

La roquette des mers, la moutarde Arabidopsis, le Moricandia et même les sapins ont un point commun : tous favorisent les plantes qui sont de leur famille. Aussi surprenante que touchante cette découverte peut aussi nous être très utile…

Les plantes sont aux petits soins pour les membres de leur famille !
Les plantes sont aux petits soins pour les membres de leur famille ! © Maxppp - Collection Watier

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Les plantes en font bien plus pour leurs cousines ou frangins que pour les végétaux avec lesquels elles n'ont aucun lien de parenté. C'est la Fondation pour la recherche sur la biodiversité qui se fait l'écho de cette étonnante découverte. Pendant longtemps, comme les plantes n'ont pas de système nerveux on a cru qu'elles ne pouvaient pas reconnaitre leurs parents. Sauf que depuis, on a démontré qu’elles savent très bien distinguer leurs racines de celles des autres. En clair, j'ai conscience que là c'est moi. Et les travaux de la scientifique Elisabeth Pennisi viennent de prouver que ça va bien plus loin : les plantes sont aux petits soins pour leur famille. Certaines réduisent la taille de leurs racines pour laisser plus de place à leur tonton ou leur mamie. Comme la roquette des mers qui se raccourcit pour que ses parents aient plus de nourriture et d'eau. D'autres plantes bougent volontairement leurs feuilles pour faire plus d'ombre à leur parenté ou au contraire pour lui donner plus de soleil. C'est le cas par exemple de la moutarde Arabidopsis. Quelques plantes aux dires des experts sont même capables de faire preuve d'altruisme. Comme le Moricandia surnommé le chou violet. Elevé avec des parents, il produit bien plus de fleurs. Ca parait rien. Et, pourtant si. Car en mettant toute son énergie dans les fleurs et pas les graines, le Moricandia offre bien plus de fertilisation à l'ensemble de son espèce. Bravo ! Mais à part confirmer que les plantes aussi ont un p'tit coeur, quel est l'intérêt ? Augmenter les rendements des plantes. D'ailleurs, la Chine fait déjà des tas de recherches dans ce sens pour doper la culture du riz. Car là aussi, être cultivé avec les siens, fait la différence. 5% de riz en plus. Autre intérêt : ça peut aussi aider les forêts à se régénérer. En Grande Bretagne, des experts ont par exemple démontré que les sapins nourrissent en priorité les membres de leur famille. 

Alors, même si on ne sait pas encore bien si les plantes reconnaissent vraiment le cousin Lulu ou si elles se disent, tiens cette plante me ressemble comme 2 gouttes d'eau, ça parait avéré que les liens de la sève sont bel et bien sacrés. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess