Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

VIDEO J'y crois pas ! Dis-moi ton prénom et je te dirai qui tu es

vendredi 26 octobre 2018 à 16:24 Par Valérie Barbe, France Bleu

Notre prénom, c’est tout nous. Notre identité et la personne qu’on est. Mais pour choisir ce prénom, il n’y a pas que le goût de nos parents qui compte. Il y a aussi des tas d’influences…

Pour 2019, les prénoms tendance c'est Emma et Gabriel.
Pour 2019, les prénoms tendance c'est Emma et Gabriel. © Maxppp - Pierre Heckler

Un prénom est bien plus indiscret qu'il n'y paraît. Ce n'est pas juste le tout 1er cadeau de papa, maman. Et notre toute 1ère identité. Identité qu'on défend d'ailleurs bec et ongles si notre prénom est moqué. Un prénom dit tout de nous. Qui sont nos parents, où et quand on est né et même notre milieu social. Même si aujourd'hui on ne donne plus au fils aîné le même nom que son papa et que les saints chrétiens ne sont plus la bible des prénoms, on est sous plein d'influences. Et d'abord et surtout l'influence de sa famille pour plus de la moitié des Français. D'après un récent sondage. L'influence aussi de sa région d'origine. Un attachement qui voyage avec nous puisque désormais il y a autant de Loïc en Alsace qu'en Bretagne. Les modes aussi nous influencent. L'état civil de 2018 compte bien plus de petites Emma que de Marie-Chantal. Et puis, et c'est vrai depuis toujours, il y a l'influence du milieu social. Dans les milieux aisés, il y a beaucoup plus de Diane que de Dylan. Et inversement. Ce qui n'est pas le cas pour les prénoms exotiques comme Liam ou Mila qui font un carton chez les Français de tous horizons depuis une dizaine d'années. Mais surtout, surtout chez les Français qui n'ont aucun parent d'origine étrangère. A l'inverse, les personnes émigrées préfèrent au bout d'1 ou 2 générations des prénoms 100% français.

Au-delà, tous ces prénoms ou presque ont un point commun : ils se voient sur notre visage. Car inconsciemment, on fait tout pour ressembler à son prénom. Une étude franco-israélienne l'a prouvé. Pourquoi ? Parce qu'un prénom est censé incarner un certain type de personnalité. Une Anne-Laure par exemple est vue comme sage et sérieuse. Et à force, cette image sociale s'imprime sur celui ou celle qui porte le prénom. 

Donc, notre prénom, en plus d'être un véritable livret de famille est aussi pire qu'un profil Facebook. Heureusement que 90% des Français disent aimer leur prénom.