Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

VIDEO J'y crois pas ! La réincarnation existe, ça s'appelle l'humusation

vendredi 29 mars 2019 à 12:32 Par Valérie Barbe, France Bleu

Retourner complètement à la terre après sa mort : c’est le principe de l’humusation. Une technique pour transformer les corps en compost. Pour ses partisans, c’est le mode de funérailles le plus écolo. Et aussi un certain retour à la vie…

Avec l'humusation, un corps humain pourrait fertiliser une centaine d'arbres.
Avec l'humusation, un corps humain pourrait fertiliser une centaine d'arbres. - Fondation Métamorphose

Humusation comme humus. Car cette technique permet de transformer les corps humains en compost. De retourner à la terre au sens littéral du terme. Les Américains, eux appellent ça la recomposition. Mais sur la forme comme sur le fond, c'est la même chose. On laisse faire la nature et on devient de l'engrais. Comme l'explique très bien la fondation belge Métamorphose sur son site internet. La dépouille est déposée sur un mélange de bois et de végétaux broyés. Et en moins d'1 an, la transformation est faite. Avec la production d'1 bon mètre cube de compost. Soit de quoi fertiliser une centaine d'arbres.

Choquant ? Pas pour ses partisans qui rappellent que les réticences morales ou religieuses sont exactement les mêmes que jadis pour la crémation. En plus pour eux, c'est même un vrai retour à la vie. Et un retour écolo ! Ce serait le moyen le moins polluant pour disparaitre définitivement de la surface de la terre. Fini les vernis et déco des cercueils. Et également les produits chimiques pour l'embaumement. Fini aussi les fumées et émanations polluantes des crématoriums. Ne retourne à la terre que la dépouille et rien que la dépouille. Mais il y a quand même un problème. Et un gros problème. Pour l'instant, cette technique est totalement illégale. Aucun pays au monde n'autorise l’humusation. Cela dit ça pourrait changer. Et vite. Aux Etats Unis, l'état de Washington pourrait sauter le pas dès l'an prochain. Et idem en Belgique. Des villes comme Liège et Mons ont déjà voté un vœu pour le droit à l'humusation. En France aussi, l'humusation fait causer. Y compris chez les politiques. Avec même une question au gouvernement Hollande, il y a 2 ans. Et une réponse très, très technique : pour le moment, ce n'est pas compatible avec le droit actuel. Mais pas de quoi décourager les adeptes qui défendent leur droit à ne pas polluer après leur mort. 

Et aussi pour certains à se réincarner en dahlia, en magnolia ou même en framboisier.