Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

VIDEO J'y crois pas ! Le blob est peut-être notre futur meilleur ami

-
Par , France Bleu

Le blob pourrait rendre bien service à nous humains. Le quoi ? Le blob. Du nom d'un extra-terrestre, glouton et gluant, vedette d'un film de science-fiction des années 50.

Malgré son génie, on peut élever chez soi son petit blob !
Malgré son génie, on peut élever chez soi son petit blob ! - Toysfab

En fait, blob c’est un surnom. En vrai, la Chose s'appelle Physarum polycephalum. Mais avec sa tronche d’oeufs brouillés mixés avec une éponge, appelons-le blob. D’autant plus la Chose n'est ni un végétal, ni un animal, ni même un champignon. 

Le blob a plein de super pouvoirs

Mais contrairement au blob du film, lui ne veut pas manger l’humanité. Il serait la solution à beaucoup de nos soucis. Car M. Blob a beau n'avoir qu'une seule et unique cellule, il a plein de super pouvoirs. D'abord, il est quasiment immortel. Quand il n’a plus rien à manger, pas grave, il s'endort. Et au réveil, miracle, il redevient un bébé blob. C’est aussi un indécrottable. Quand on le découvre en 1973 dans une famille américaine, impossible de le déloger. Pourtant ils y vont à coup de kärcher, à coup de taille haie, à coups de pelle… Même les balles de la police n’arrivent pas à le déloger. 

Le blob est aussi très, très intelligent

Mais pour autant M. Blob n'est pas qu'un Terminator du végétal. Comme l'explique très bien Audrey Dussutour, une grande dame du CNRS qui a fait connaitre le blob, cette Barbapapa improbable est aussi très, très intelligente. Par exemple, elle trouve à tous les coups la sortie la plus rapide d'un labyrinthe. Très fort, très fort quand on a ni cerveau, ni système nerveux. On vient aussi de découvrir que M. Blob a une technique bien à lui pour mémoriser quelque chose de nouveau : il mange l'information. Comme en plus, il cicatrise plus vite que son ombre et qu'il est capable de se régénérer de A à Z, c’est une vraie et belle bulle d’espoir pour la science. 

Le blob espoir de la science et petit compagnon

Du coup en ce moment, des tas de savants phosphorent sur ses capacités. Comme les chercheurs en intelligence artificielle qui sont en pamoison devant son système interne de transport de l’information. Cela dit, en attendant d'en faire notre sauveur, on peut déjà avoir son blob à soi. Il suffit de lui donner de la chaleur, de l'humidité et beaucoup, beaucoup de flocons d'avoine

Comme quoi, on peut être un petit génie et savoir rester tout simple !

A noter que pour adopter un blob, il faut d'abord en trouver. Il y en a dans les forêts de chênes, de feuillus et dans les écorces des arbres. Sinon il y a des kits d'élevage qu'on trouve facilement sur internet.  Côté conseils, il y en a plein le web et les pages Facebook. 

Choix de la station

France Bleu