Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

VIDÉO - J'y crois pas ! New York pousse les salariés à faire la sieste

vendredi 1 juin 2018 à 18:16 Par Valérie Barbe, France Bleu

Le travail, c’est la santé. Rien faire, c’est la conserver » : chantait Henri Salvador. Sans aller jusque-là et ni faire comme les koalas dormir 22h sur 24h, New York a coupé la pomme en 2. Avec des cabines à sieste pour salariés épuisés. Bonté d’âme ou bon pour le business ? Réponse.

En France, s'ouvrent des bars à sieste à Lyon, Belfort, Amiens, Grenoble ou Paris.
En France, s'ouvrent des bars à sieste à Lyon, Belfort, Amiens, Grenoble ou Paris. © Maxppp -

Un break boulot que les New Yorkais pratiquent grâce aux cabines à sieste qui fleurissent dans la grande pomme. Pour quelques dollars, on se loue du droit à sommeiller. Mais la vraie révolution, c'est que ces pauses dodo sont considérées comme des clés de la réussite professionnelle. Le bien être aurait coiffé au poteau sainte Productivité ? Non ! Question de rentabilité. Le déficit de dodo qui touche 1/3 des Américains et autant de Français nuit grave à l'efficacité. Et aussi à l'économie US avec plus de 400 milliards de dollars perdus par an. Pourtant, selon la Nasa la solution est simplissime : 20 minutes de sieste par jour. C'est suffisant pour doper d'1/3 la créativité au travail et réduire d'autant les accidents et les soucis de santé. Malgré ça, en France siester reste synonyme de glander. Alors que 20% des salariés français avouent dormir pour de vrai derrière leur écran. Ce que ne risquait pas Jacques Chirac grand pratiquant et défenseur de la sieste. Mais préjugé, oblige : c'est toujours vu comme un signe de faiblesse. Résultat, on sieste en cachette au parc du coin et même aux petits coins. Cela dit, dans l'hexagone aussi ça fibrille un peu avec depuis quelques temps des bars à sieste à A Lyon, à Belfort, à Amiens, à Grenoble ou à Paris... Des entreprises s'y mettent aussi. Mais c'est rien comparé à des cultures comme le Japon où la sieste en entreprise est une obligation. Ou la Chine qui a dans sa constitution ce droit du dodo au boulot. D'où le lobbying de certains pour avoir ces pauses repos. Comme cette pétition sur internet qui exige le droit à la sieste pour tous. Ou comme Nap concept, sieste concept qui réclame l'égalité avec les autres mammifères qui eux dorment au moins 2 fois par jour. 

Un juste retour aux sources. Chez nos cousins chimpanzés, la sieste, c’est non négociable !