Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences

VIDEO J'y crois pas ! - Photographier nos crottes pour aider la science

-
Par , France Bleu

Faire des photos de nos excréments, l'idée est peu ragoutante. Mais ça peut faire progresser la science. Le but, c'est d'aider des chercheurs à créer une appli intelligente capable d'associer crottes et état de santé de chacun.

Photographier nos crottes pour aider la science. Cela parait farfelu mais c'est très sérieux. Dans les toilettes, nous pondons tous de l'or. Car nos excréments disent tout de notre état de santé. 

On le sait depuis l'Antiquité mais on l'avait un peu zappé. On y revient et en plus aujourd'hui on a l'intelligence artificielle. D'où l'idée de deux entreprises américaines Seed Health et Auggi de créer une appli révolutionnaire. Dopée à l'intelligence artificielle, cette appli serait capable de classer toute seule comme une grande les différentes catégories de selles

Pourquoi l'appli doit savoir classer les selles par catégories ? 

L'intérêt que l'appli sache classer les selles par catégories c'est que ces catégories rangent les popos en fonction de leur consistance. Et selon l'état de la chose, ça dit comment se porte une personne. Mais pour que l'appli intelligente arrive à analyser l'aspect des crottes, il faut bien qu'elle s'entraîne. Pour l'instant, la brave bête le fait sur des cacas en pâte à modeler. Mais ça ne suffit pas. 

Pourquoi l'appli a besoin de nos photos ? 

L'appel lancé à nous tous avec un malicieux mot clé #Giveashit, "donne une merde", a pour objectif d'avoir un max de données et donc un maximum de photos de popos. Objectif : 100 000 photos. Ces clichés seront d'abord donnés à des médecins, à des gastro-entérologues. Ils vont classer les excréments - constipé, perturbé, normal… - et mettre en face l'état de santé de celui ou celle qui a pondu. 

Ensuite, le tout sera transmis à l'intelligence artificielle pour qu'elle puisse s'entraîner et affiner ses diagnostics

Comment nous tous pouvons aider l'appli à se perfectionner ? 

A notre niveau, pour aider pépette à progresser, c'est tout simple. Il suffit de faire ce qu'on a à faire, de le photographier - pas besoin de faire l'art ! Et ensuite de l'envoyer au site internet seed.com/poop

Et si on s'y met tous, très vite, une appli maline devrait radicalement changer la vie de tous ceux et celles dont l'existence est pourrie par les problèmes intestinaux. Autre intérêt : en cas de doute, on saura bien plus vite si on a un problème

Finalement, on en revient presque à l'époque des Romains, où on se demandait sans façon : « Comment allez-vous à la selle ? » D'où d'ailleurs notre fameux « Comment allez-vous ? » d'aujourd'hui. 

Et peut-être que bientôt, on répondra : d'après mon appli, je pète le feu !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu