Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

VIDÉO - L'avion solaire Solar Impulse 2 a réussi son tour du monde

mardi 26 juillet 2016 à 8:41 Par Julien Baldacchino, France Bleu

C'est un exploit pour la science : dans la nuit de lundi à mardi, l'avion Solar Impulse 2 s'est posé à Abou Dhabi. Il a réussi un tour du monde grâce à l'énergie solaire, sans une goutte de carburant.

L'avion solaire Solar Impulse a atterri à Abou Dhabi
L'avion solaire Solar Impulse a atterri à Abou Dhabi © AFP - Karim Sahib

Cris de joie et applaudissements, dans la nuit de lundi à mardi, ont retenti dans les bureaux de l'équipe qui a travaillé pendant des années sur le projet d'avion à énergie solaire Solar Impulse 2. L'appareil s'est posé sans encombre à 4h05 (2h05 heure française) à Abou Dhabi, la capitale des Émirats Arabes Unis.

23 jours de vol effectifs

Il était parti de cette même ville le 9 mars 2015 pour un périple de 43.041 km à travers quatre continents, sans une seule goutte de carburant. L'avion, piloté par le Suisse Bertrand Piccard, a effectué 23 jours de vol effectifs, de jour comme de nuit. La 17e et dernière étape du périple, partie dimanche du Caire, a duré plus de 48 heures pour 2.763 km.

"L'avenir est propre" (Bertrand Piccard)

"C'est tellement passionnant de voler sur un avion qui ne fait pas de bruit" et ne crée "pas de pollution", a déclaré le pilote, qui travaille sur ce projet depuis 2003. L'appareil est un bijou de technologie : recouvert de 17.000 cellules photovoltaïques et aussi large qu'un Boeing 747, le Solar Impulse 2 ne pèse pourtant qu'une tonne et demie, et peut voler à une vitesse moyenne de 80km/h.

À découvrir : Bertrand Piccard et son tour du monde en ballon dans Passeport pour l'aventure, une série France Bleu.

Un voyage plus long que prévu

Le voyage de cet avion révolutionnaire n'a pas été sans encombre : il était prévu pour durer cinq mois, et a finalement mis plus d'un an et quatre mois à s'accomplir. Les escales techniques ont été plus longues que prévu, notamment celle d'Hawaï (Etats-Unis), qui a duré plusieurs mois.

Durant son périple, l'avion s'est posé à Oman, en Inde, en Birmanie, deux fois en Chine, au Japon, puis à Hawaï, avant de traverser les Etats-Unis d'ouest en est, passant notamment par San Francisco, Pheonix et New-York. Il a ensuite traversé l'Atlantique sans escale : le 23 juin dernier, il se posait à Séville, avant de rejoindre le Caire.

Ni chauffage, ni air conditionné

Bertrand Piccard a partagé la tâche de pilotage avec un autre pilote, André Borschberg. Les deux hommes étaient munis de bouteilles d'oxygène car l'appareil n'était pas climatisé ni chauffé. "On a fait des petites siestes de 20 minutes, des exercices dans le cockpit (...) sinon au bout de plusieurs jours on ne peut plus bouger les bras et les jambes", raconte Bertrand Piccard à propos des étapes qui ont duré plusieurs jours.

Pour le monde de l'aviation, cet exploit peut être la promesse d'un futur électrique : "Très bientôt, il y aura des passagers sur des avions électriques qui seront rechargés sur le sol", a pronostiqué Bertrand Piccard.