Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - L'exosquelette d'ErgoSanté Anduze testé au centre hospitalier d'Alès-en-Cévennes

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Le centre hospitalier d'Alès teste actuellement un exosquelette de la société ErgoSanté d'Anduze (Gard). Des salariés confrontés, âge aidant, aux troubles musculosquelettiques (TMS) qui suscitent la majeure partie des arrêts de maladie. Le Hapo pourrait être une aide à leur maintien en poste.

Le Hapo, l'exosquelette d'ErgoSanté, en test à l'hôpital d'Alès (Gard).
Le Hapo, l'exosquelette d'ErgoSanté, en test à l'hôpital d'Alès (Gard). © Radio France - Ludovic Labastrou

Le Hapo, l'exosquelette, né et fabriqué par la société ErgoSanté à Anduze, est actuellement en phase de test au centre hospitalier d'Alès-en-Cévennes. Un système d'aide au travail - une solution dans la prévention des troubles musculosquelettiques)- l'exosquelette d'ErgoSanté était plutôt destiné à l'industrie, mais semble-t-il avec quelques adaptions il pourrait se révéler fort utile en milieu hospitalier.

Des gestes usant à la longue pour les personnels

Françoise et Christophe, deux infirmier.es du bloc opératoire se sont portés volontaires pour utiliser sous nos yeux le Hapo d'Ergosanté. Une patiente - fictive - vient d'être hospitalisée pour un malaise,  Françoise et Christophe la prépare pour la salle d'opération. Sous leurs tenues vertes, (pour ne pas ajouter à son stress), le Hapo, l'exosquelette qui est actuellement en test. Une période de test sur une quinzaine de jours. Ils sont 14 salariés au total a avoir accepté cette expérimentation.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Reportage "on air" sur France Bleu Gard Lozère.

Les TMS, la quasi totalité des arrêts de travail 

Près de 200.000€ depuis 3 ans ont été affectés à la lutte contre les TMS (qui suscitent la quasi totalité des arrêts de maladie en milieu hospitalier). L'exosquelette Hapo est un outil de plus qu'on teste pendant quinze jours. "à partir de la cinquantaine, beaucoup de nos salariés souffrent de TMS", explique Stéphane Arnaud, chargé de ces questions aux ressources humaines de l'hôpital alésien. Des salariés qui n'ont comme choix "l'arrêt de maladie ou le changement de poste". Des postes qui ne sont pas extensibles. D'où la nécessité de trouver des solutions "curatives et préventives".

Stéphane Arnaud, responsable hygiène et sécurité à l'hopital d'Alès.s

Un marché sans fin et mondial

ErgoSanté  a créé et produit à Anduze (Gard), le hapo. L'exosquelette qui s'adresse plutôt au milieu de l'industrie tente une percée dans le milieu hospitalier. "Sous réserve d'adaptation, en matière d'hygiène par exemple, il peut s’avérer un outil tout a fait utile", confirme le PDG, Samuel Corgne. La problématique reste, la même des salariés confrontés à des gestes usant à la longue. "comme manipuler un malade". Infirmier.es ou aide-soignant.es, cible de ce test mais le Hapo - d'autres modifications à venir - pourrait aussi entrer dans les blocs opératoires, "où les chirurgien.es sont confronté.es à des gestes aussi très fatigants".

Samuel Corgne, ErgoSanté Anduze (Gard).

Participez à la consultation #MaSolution

Vous  avez repéré ou imaginé une solution pour améliorer le quotidien autour  de chez vous ? Vous avez identifié des besoins locaux et vous avez des idées pour y répondre ?

Avec "Ma solution", France Bleu vous donne la parole : partagez votre expérience, signalez les initiatives les plus utiles, faites vos propositions et donnez votre avis sur celles des autres. La solution, c’est vous !

Pour afficher ce contenu Make org, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess