Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

VIDÉO - La campagne de vaccination s'intensifie à Alès avec l'accès aux plus de 55 ans

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Gard Lozère

Le sous-préfet d'Alès donne l'exemple à Alès (Gard), il a décidé de se faire vacciner à l'AstraZeneca à la pharmacie Praden, située dans un centre commercial. Les plus de 55 ans avec ou sans facteurs de comorbidité peuvent l'imiter, et il semble que le vaccin inquiète moins qu'auparavant.

Le sous-préfet d'Alès, Jean Rampon vacciné à l'Astrazeneca.
Le sous-préfet d'Alès, Jean Rampon vacciné à l'Astrazeneca. © Radio France - Ludovic Labastrou

La campagne de vaccination s'intensifie à Alès et dans le Gard, comme partout ailleurs. Une nouvelle étape est franchie avec l'ouverture aux personnes de plus de 55 ans avec ou sans facteurs de comorbidité. Dans la parapharmacie Praden à Alès, ce sont des doses d'AstraZeneca uniquement. Un vaccin qui a beaucoup questionné. Pour donner l'exemple, le sous-préfet d'Alès, Jean Rampon, s'est fait lui-même vacciner. 

Donner l'exemple et tenter de rassurer

Carte Vitale en main, le sous-préfet relève sa manche à la diable et reçoit la première injection (la seconde est prévue le 22 Juin).  Une injection d'AstraZeneca dans l'épaule gauche pour servir d'exemple. "On m'avait signalé des risques de perte de vaccins ici. Je me suis dit autant y aller pour cet acte qui est fondamental" explique, Jean Rampon. À la pharmacie Praden, on a enregistré jusqu'à 60 annulations précédemment. Depuis, le "carnet de rendez-vous se remplit"

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Reportage "on air" à la pharmacie Praden d'Alès (Gard)

Des vaccins encore en nombre insuffisant

Quatre flacons d'une douzaine de doses sont déjà passées chez Praden à Alès. Deux autres, dont un Johnson & Johnson sont attendus. Pas assez, alors que 10 de ses collaborateurs peuvent vacciner. "On nous dit, des doses il y en aura, alors donnez-nous les". Des doses, sans doute des Pfizer (500), il y en aura au centre de vaccination éphémère de Bessèges (Gard) qui ouvre ses portes la semaine prochaine.

Marie-Cécile Lacour, pharmacien à Praden Alès.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess