Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

VIDÉO - La police démarre les contrôles des tests PCR à la frontière avec l'Espagne

-
Par , France Bleu Roussillon

Le test PCR est désormais obligatoire pour les automobilistes arrivant d'Espagne. Les contrôles ont débuté lundi à la barrière de péage du Boulou (Pyrénées-Orientales) sur l'autoroute A9. Plusieurs personnes ont été verbalisées et ont pu continuer leur route après avoir payé une amende de 135 euros.

Les premiers contrôles de tests PCR à la barrière de péage du Boulou
Les premiers contrôles de tests PCR à la barrière de péage du Boulou © Radio France - Sébastien Berriot

C'est l'une des mesures annoncées la semaine dernière par Jean Castex pour faire face à la progression de l'épidémie de Covid-19 en France : le test PCR obligatoire pour toute personne arrivant sur le sol français en provenance d'un autre pays de l'Union européenne, y compris par voie terrestre. La décision est entrée en vigueur ce lundi et donc, comme prévu, les contrôles ont démarré au niveau de la barrière de péage du Boulou sur l'autoroute A9, à la frontière entre la France et l'Espagne. 

"L'objectif est de contrôler le maximum de voitures." (Yannick Garden, porte parole de la Police de l'air et des frontières à Perpignan)

Beaucoup d'automobilistes, informés de la mesure, avaient réalisé un test avant de franchir la frontière, comme cette Espagnole voyageant entre Barcelone et Monaco. "Je ne voulais pas avoir de problème, alors j'ai pris le temps d'aller faire un test avant de partir. Je trouve que c'est une bonne mesure".

Surprise et colère en arrivant en France

Mais d'autres ont découvert la nouveauté au moment du contrôle. Plusieurs personnes ont ainsi été verbalisées par les policiers à l'image de ce couple de l'Hérault parti lundi matin en Catalogne pour signer des documents chez un notaire de Rosas. Au retour, en milieu d'après-midi, faute de pouvoir présenter un test PCR, le couple a dû s'acquitter de deux amendes de 135 euros

Pas de renvoi vers l'Espagne

Les automobilistes et passagers de plus de 10 ans doivent présenter un test de moins de 72 heures. Si cela n'est pas le cas, la police n'a pas la possibilité de refouler les personnes vers l'Espagne. Après avoir payé son amende, l'automobiliste, qu'il soit Français ou d'une autre nationalité, peut continuer sa route et entrer en France. Un seul cas prévoit de renvoyer l'automobiliste étranger en Espagne : si son test est positif et que son état de santé permet ce renvoi.

Certaines catégories de personnes ne sont pas concernées par le test PCR : les chauffeurs routiers, les travailleurs transfrontaliers et les personnes qui résident 30 kilomètres de part et d'autre de la frontière. Dans les faits, les policiers considèrent que tous les habitants de la province de Gérone n'ont pas besoin de présenter un test.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess