Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
DOSSIER : Coronavirus Covid-19

VIDEO - Le prix des masques est-il réglementé ?

-
Par , France Bleu Occitanie

En regardant les prix des masques que nous devons porter pour nous protéger et protéger les autres, certains d'entre-nous se demandent si les vendeurs peuvent faire ce qu'ils veulent. Et c'est la question du jour : le prix des masques est-il réglementé ?

La réglementation des prix permet de contenir les élans de certains vendeurs indélicats qui si ce garde-fou n'existait pas n'hésiteraient pas à facturer au prix fort les indispensables masques que nous sommes obligé de porter dans les commerces et les transports en commun.

Une réglementation garantie jusqu'au 10 juillet.

Oui, le prix des masques est réglementé. Mais...

Plusieurs éléments sont à considérer : d'abord les différences de prix existent bel et bien. Mais avant de pester, prenez le temps de vérifier les qualités du produit. Le prix est en effet réglementé en fonction du nombre de fois ou vous pouvez le réutiliser : entre 1 et 50 fois, c'est le prix à l'usage qu'il faut regarder.

Vérifiez l'homologation grâce au logo !

Avant d'acheter un masque, vérifiez bien qu'ils soient homologués. Cette homologation est obligatoire, et gérée par la Direction Générale de l'Armement. Elle est symbolisée par un de ces logos :

Les logos officiels
Les logos officiels

Et après le 10 juillet ?

C'est plus flou... Un décret pourrait garantir le plafonnement des prix, ainsi qu'une prolongation de l'état d'urgence sanitaire. On en reparlera à ce moment là.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess