Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDEO -" Le virus du Covid-19 est tout aussi contagieux", Pr Louis Bernard, CHRU de Tours

-
Par , France Bleu Touraine

L'épidémie de coronavirus commence à se faire ressentir dans nos hôpitaux tourangeaux. En 48h, le nombre de malades du Covid-19 a plus que doublé passant de 7 à 16. Cinq autres patients sont en réanimation contre un seul ce dimanche. Le chef du service maladies infectieuses appelle à la vigilance.

Le taux d'incidence en Indre-et-Loire atteint les 42 malades pour 100 000 habitants sur les sept derniers jours ( photo illustration )
Le taux d'incidence en Indre-et-Loire atteint les 42 malades pour 100 000 habitants sur les sept derniers jours ( photo illustration ) © Radio France - Alexandre Chassignon

Avec désormais 16 patients hospitalisés en Indre et Loire, selon les derniers chiffres de Santé Publique France, le nombre de malades du Covid-19 soignés à l'hôpital  a plus que doublé en seulement 48h. Quant aux cas les plus graves, eux aussi sont plus nombreux. Cinq lits sont actuellement occupés en réanimation, contre un seul le week-end dernier. 

Le Professeur Louis Bernard est le chef du service des maladies infectieuses du CHRU de Tours. Il était l'invité de France Bleu Touraine :

" Ces derniers mois, il n'y avait peu voire plus aucun patient hospitalisé pour le Covid. Là depuis une semaine, on a plus de patients. _On n'est pas saturé mais notre service maladies infectieuses est plus rempli que d'habitude_

On a l'impression que c'est une épidémie chronique sans phases très aiguës. L'épidémie touche davantage les villes mais de façon moindre qu'en mars. Ce virus est tout aussi contagieux. Il n'a probablement pas évolué dans sa structure et dans sa contagiosité en terme de virulence et de pouvoir pathogène. _Mais on a l'impression que ce n'est pas la même population qui est touchée. Elle est plus jeune, plus festive_

Les équipes sont inquiètes . De se contaminer et de contaminer les autres. Inquiets aussi d'être en surcharge de patients durant les semaines et les mois à venir. Mais on tient et on fait le job."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess