Santé – Sciences

VIDÉO – Octobre rose : le cancer du sein en quelques chiffres clés

Par Isabelle Lassalle, France Bleu Azur vendredi 13 octobre 2017 à 15:38 Mis à jour le mercredi 18 octobre 2017 à 17:00

Octobre rose : un mois consacré à la lutte contre le cancer du sein.
Octobre rose : un mois consacré à la lutte contre le cancer du sein. © Getty - Piotr Marcinski / EyeEm

Une femme sur huit risque de développer un cancer du sein, mais un dépistage précoce permet une guérison dans neuf cas sur dix. À l’occasion de ce mois d’Octobre rose, retour sur les chiffres clés du cancer du sein.

C’est la 24e édition d’Octobre rose cette année 2017 : un mois pour lutter contre le cancer du sein. L'objectif de cette manifestation est d'informer, de prévenir… et surtout de convaincre et sensibiliser les femmes au dépistage. Bilan du cancer du sein en quelques chiffres clés.

  • Ce jeudi 19 octobre, matinale spéciale sur France Bleu Azur à l'occasion de la journée d’information sur le dépistage et la prise en charge du cancer du sein organisée au Centre Antoine Lacassagne à Nice, l’un des 18 centres de lutte contre le cancer français.

Les guérisons

Plus un cancer du sein est détecté tôt, plus les chances de guérison sont importantes.

  • Dépisté à temps, le cancer du sein peut être guéri dans 9 cas sur 10
  • En moyenne, dans le monde, 3 cancers du sein sur 4 sont guéris.

En France

  • Les cancers du sein sont le 1er cancer chez la femme
  • Ils entraînent la plus grande mortalité avec 11 600 décès chaque année
  • Près de 54 000 nouveaux cas dépistés en France chaque année

Dépistage

En France, le dépistage est systématiquement proposé aux femmes à partir de 50 ans et jusqu'à 74 ans. Elles bénéficient, tous les deux ans, d'une mammographie prise en charge à 100 % par l'Assurance Maladie.

  • Dans plus de 8 cas sur 10, ce cancer touche des femmes âgées de 50 ans et plus
  • Environ 10 % des cas de cancers du sein se manifestent chez les femmes âgées de moins de 35 ans
  • 1% des cancers du sein concerne des hommes
  • 5% seulement des cancers sont d’origine génétique