Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

VIDÉO - Opération chirurgicale en réalité augmentée : une première mondiale en Seine-Saint-Denis

mardi 5 décembre 2017 à 11:50 - Mis à jour le mardi 5 décembre 2017 à 18:09 Par Marina Cabiten, France Bleu Paris et France Bleu

Une opération de l'épaule unique au monde a été menée ce mardi à l'hôpital Avicenne, en Seine-Saint-Denis. Pour la première fois, un casque de réalité augmentée projetant un hologramme a été utilisé.

L'opération menée en réalité augmentée à l'hôpital Avicenne
L'opération menée en réalité augmentée à l'hôpital Avicenne - capture d'écran/chaîne YouTube APHP

Le professeur Thomas Gregory, chirurgien orthopédiste, a signé mardi une première mondiale à l'hôpital Avicenne, en Seine-Saint-Denis. Il a posé une prothèse d'épaule à une patiente, à l'aide d'un casque... "Réalité augmentée", ou encore "réalité mixte", ces termes encore balbutiants dans le monde de la chirurgie représentent une énorme avancée. Ce casque, fabriqué par Microsoft, permet notamment de remplacer trois écrans dans le bloc opératoire.

► Le direct dans la vidéo ci-dessous :

Un hologramme de l'épaule de la patiente

À travers ces lunettes, l'orthopédiste a réalisé un rêve dans sa spécialité : voir directement le squelette du patient, comme s'il l'avait sous les yeux, comme s'il voyait à travers sa peau. Et cela grâce à la projection d'une sorte d'hologramme en 3D généré grâce aux données collectées avant l'opération (radios et scanners). Il peut aussi sur demande faire apparaître dans le casque toute autre information sur le patient, présente dans son dossier médical. Une aide qui permet d'affiner les gestes du professeur et de faciliter ses prises de décision.

Et grâce au partage en temps réel de tout ce qu'il voit à travers son casque, le chirurgien peut aussi si besoin demander conseil à des confrères du monde entier... "C'est un bond en avant du même acabit que le passage de l’encyclopédie papier au moteur de recherche", a déclaré le professeur Grégory pour le site usine-digitale.

Un énorme potentiel pour la médecine... et pour Microsoft

Selon le Pr. Gregory, il ne s'agit pas d'un gadget mais bien d'une révolution numérique, qui permettra de "limiter les erreurs humaines". "Le fait d'aller si loin dans le squelette ou les tendons permet d'avoir une précision impossible à obtenir sans les lunettes. Or, certaines opérations se jouent au millimètre près. De plus, on est moins invasifs, on limite les gestes et donc les risques d'infection", explique Thomas Grégory au journal Aujourd'hui en France/Le Parisien. Et ce casque pourra selon lui être utile à toutes sortes de procédures médicales, comme gagner du temps pour déboucher une artère lors d'un AVC.

L'opération médiatisée de ce mardi fait donc office de démonstration mondiale de l'efficacité de ce dispositif "au bénéfice de la sécurité et des innovations pour les patients". Mais l'enjeu est également de taille pour la société Microsoft qui fournit son casque HoloLens au chirurgien. La réalité augmentée est en plein développement, Microsoft n'est pas la seule société sur le marché, équiper des hôpitaux du monde entier représente donc une énorme opportunité commerciale.