Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

VIDÉO - Tiques et maladie de Lyme : comment les éviter

Avec le printemps, les tiques font leur retour dans les forêts, les jardins, les champs et les prairies, et avec elles, les appels à la vigilance contre la maladie de Lyme, particulièrement présente dans l'Est de la France. Retrouvez nos conseils de prévention en vidéo.

Vidéo explicative sur la maladie de Lyme
Vidéo explicative sur la maladie de Lyme © Radio France - Capture d'écran

L'Institut de veille sanitaire (InVS) en fait le constat depuis de nombreuses années : les départements de l'Est et du Centre de la France sont les plus touchés par la maladie de Lyme. L'InVS recense chaque année en France entre 12.000 et 15.000 personnes infectées par cette maladie qui se transmet à l'Homme par morsure de tique.

Crédits photos : Maxppp et Fotolia

Selon une étude effectuée entre 2009 et 2011, c'est en Alsace et dans le département de la Meuse que l'incidence est la plus élevée avec plus de 100 cas pour 100.000 habitants. Viennent ensuite la Champagne-Ardenne, la Franche-Comté, le Limousin, l'Auvergne et Rhône-Alpes.

Risque maximal au printemps et en été

L'arrivée du printemps est synonyme de retour des tiques dans nos forêts, nos jardins et les espaces à forte végétation. Des tiques qui apprécient particulièrement les régions de chasse et les prairies non-entretenues, où le gibier et les rongeurs s'avèrent être une nourriture de choix pour les petits parasites. L'Agence régionale de santé multiplie les appels à la vigilance en ce mois d'avril.

La maladie de Lyme se guérit facilement en cas de détection rapide. Sans traitement en revanche, elle peut devenir invalidante et provoquer de graves problèmes articulaires, musculaires, cardiaques et des troubles neurologiques. Certains médecins et des associations contestent les méthodes de détection de la maladie, estimant qu'elle est largement sous-estimée en France.

→ Lire aussi : Le témoignage d'une Franc-Comtoise touchée par la maladie de Lyme et aujourd'hui handicapée à 80%

Choix de la station

France Bleu