Santé – Sciences

VIDÉO - Une technique de rééducation permet à des paraplégiques de retrouver une capacité de mouvement

Par Julien Baldacchino, France Bleu jeudi 11 août 2016 à 16:58

La technique mêle réalité virtuelle, exercice physique et exosquelette
La technique mêle réalité virtuelle, exercice physique et exosquelette - Capture d'écran Youtube

Des paraplégiques paralysés depuis des années ont retrouvé des sensations ainsi qu'un contrôle partiel de leurs jambes. Une méthode de rééducation conjuguant réalité virtuelle, exercices physiques et structures robotiques a permis d'atteindre ces résultats, ont annoncé des chercheurs jeudi.

Ce sont des résultats "sans précédent" selon les chercheurs qui ont annoncé ce jeudi leurs découvertes : grâce à une méthode de rééducation cérébrale et physique, des paraplégiques paralysés depuis des années ont retrouvé un contrôle partiel de leurs jambes.

Donner au cerveau l'impression qu'il sait marcher

"Jusqu'à présent, personne n'avait observé la récupération de ces fonctions chez un patient tant d'années après un diagnostic de paralysie complète", explique le Dr Miguel Nicolelis, spécialiste des neurosciences à l'université de Duke aux Etats-Unis. Ces patients atteints de paralysie totale depuis trois à 13 ans, ont vu, pour quatre d'entre eux, leur diagnostic revu de paraplégie totale à partielle.

Le principe de cette rééducation, dont les expériences ont été menées au Brésil : donner au cerveau l'impression qu'il est à nouveau capable de marcher. Les patients ont dû s'imaginer en train de marcher à l'aide d'un avatar virtuel. Les patients ont été immergés dans une réalité virtuelle, renforcée par des signaux visuels et tactiles, leur donnant l'impression de toucher le sol.

Pas de puce, mais des exosquelettes

Cette "interface cerveau-machine" ne fait appel à aucune puce ni électrode. En revanche, la rééducation a fait appel à des exosquelettes, qui aident à soutenir le corps pour la marche, contrôlés par la pensée.

Cette rééducation a "probablement réactivé des nerfs de la moelle épinière qui auraient survécu au traumatisme à l'origine de la paraplégie". Au bout d'un an, les patients ont pu effectuer des mouvements volontaires. La plupart des patients ont réussi à mieux contrôler leur vessie et leur intestin, réduisant leur dépendance aux laxatifs et le risque d'infections.

Objectif, réduire son coût

Les hommes ont récupéré "la possibilité d'avoir des rapports sexuels, des érections" ; l'une des patientes a pu ressentir les contractions lors de son accouchement. Et une autre patiente a réussi, comme le montre une vidéo, à bouger les jambes, soutenue par un harnais.

Les chercheurs doivent désormais tenter de déterminer combien de temps cette rééducation doit durer pour donner des résultats satisfaisants. Ils tenteront aussi de réduire son coût, pour permettre sa diffusion.